mardi, 31 mars 2009 10:46

Nos ex. gloires mouillent le maillot...

Écrit par ARGUIMBO
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Il est de notoriété publique que le sport en Algérie a toujours fait bon ménage avec la politique. Il n’est qu’à voir l’empressement que mettent les dirigeants des clubs algériens à afficher leur préférence politique,
à l’approche des élections présidentielles, pour s’en rendre compte. Il est vrai que le jeu en vaut la chandelle et que les subventions en valent les banderoles.
Pour ne pas être en reste, certaines ex. gloires de l’équipe nationale de football qui nous a fait rêver entre 1982 et 1986, accoquinés à une clique connue sur la place d’Alger pour sa perpétuelle quête de prébendes, se mettent de la partie.
Il y a, ceux qui sont connus pour leur appétit carnassier et qui ne font que perpétuer des traditions, héritées des adeptes du béni oui-ouisme, dont ils n’arrivent pas à se débarrasser.
Ceux ci donc, sont réputés accrocs de l’entrisme et prêts à faire allégeance aux maîtres du moment pour le plus petit lopin de terrain, le plus insignifiant des appartements ou le dernier des fonds de commerce qu’ils pourront avoir en retour.

D’autres par contre, nous avaient habitué à mieux. Ceux là représentaient l’élite, la crème de nos sportifs. Tant sur le plan des performances sportives que sur celui du comportement sur et en dehors des terrains. Faut-il croire qu’ils n’ont pas pu résister aux chants des sirènes et que les dividendes à tirer de pareils soutiens justifient tous les reniements.

Si l’opportunisme de la première catégorie de « souteneurs » ne nous émeut pas outre mesure, le QI d’ensemble volant au ras des pâquerettes, l’irruption soudaine de la deuxième catégorie de « cautionneurs » sur la scène politique nous chagrine et vient mettre fin à une épopée que l’on pensait éternelle.
Drôles de temps, drôles de mœurs ! !

 

Lu 2045 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.