mercredi, 07 septembre 2022 12:20

Da Meziane, le baroudeur… a mimmi ! J/3 – USMA 1 JSK 0

Écrit par Kaci Biladj, Rue Porte Neuve, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(2 Votes)

La Jiyaska a mordu la poussière hier à Maison Blanche. Le missile de Da Meziane a mimmi a brisé les rêves des Cailles de Boghni venus limiter les digates. Déplumé(e)s, ils-elles rentrent bredouilles au bled… Da khassar…

La raison du plus fort est toujours la meilleure. La Jiyaska doit l’apprendre à ses dépens en tentant de jouer aux troubles fêtes à Maison Blanche, chère à Cheikh el Hasnaoui. Après les changements effectués à l’heure de jeu, coach Boualem Charef a libéré quelque peu son équipe puisque 10’ plus tard, Da Meziane a mimmi, hérite d’une balle en diagonale lancée par Oukil vers Guenina, effectue une petite chevauchée fantastique et lance un missile footballistique rouge & noir des 30 yards qui fait mouche. Akhbaaat ! Dégats matériels, dommages collatéraux et un moral au plus bas. Malgré la tchebika du gardien kabylois Sidou Salah, le cuir était déjà au fond des filets… Terwi teberwi…

Les rentrées d’Aït El-Hadj, Mahious, Othmani et Benkhelifa ont donné du punch, du peps, du tonus, de la fraîcheur picotante, désarçonnant complètement les compartiments jiyeskistes, prenant l’eau de toutes parts. Fort heureusement, Pitchou, Oussama boulahya et Samir le magasinier ont ramené des couches antifuites. Le fougueux Aït-72 a donné le tournis aux défenseurs jaune batikha de Tadmaït, allant jusqu’à fermer la RN12. Al hassone, une 2e méton à la sauce Alfredo, plus animée, plus fluide, parfois excitante par des joueurs qui en voulaient. La grinta et la fougue de Othmani ont eu raison de lui puisqu’il écopa d’un carton jaune à la 90’+2 pour avoir bousculé un adversaire… Yeswiii…

Donc, coaching gagnant-gagnant de Boualem Charef qui a vu juste, nous aussi, en scannant le jeu des kabyles égarés puis, en procédant aux changements que tous les supporters usmistes attendaient impatiemment. Un public connaisseur. Il faut perpétuer cette dynamique de victoires même si parfois, certains joueurs se montrent moins altruistes ou pèchent dans la facilité en faisant des bourdes kad rasshom. Mziya Benbot s’en est sorti avec brio en stoppant quelques balles chaudes. C’est d’ailleurs son 3e kline chite autour d’une défense impériale. En attendant le retour de Bousseliou, Bouchouareb et Belkacemi, les 3 B, le meilleur reste à venir. Charef n’aura que l’embarras du choua… Cheh cheh, hammam Riga…

Notons après match, la communion entre joueurs et supporters qui se sont donnés à cœur joie avec un nouveau répertoire toujours n° 1 au hit-parade bahdjaoui… A mimmi…

Hé ho, Yari tchoutchou maleh, Denis la malice (la vanne) est déjà à Alger. A moins qu’il ne se prépare à rejoindre le Miloudia pour la Khabatoo Cup… Exit Hadji Badjidj le parigo…

Kaci Biladj, Rue Porte Neuve, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 7 Septembre 2022

Lu 287 fois