lundi, 10 mai 2021 16:09

Potins valseurs…

Écrit par Kaci Amechtoh, Rue de la Lyre, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)

L’irrésistible saveur de la victoire sur Hadouk plane toujours sur le vieux stade de Santodji. Une saveur épicée rass el hanout (coucou rass el khechba ou ga3 itina), une saveur parfumée à la cannelle et au safran, une saveur crémeuse tel un m’halbi m’pastache, dont on ne trouvera nulle part ce goût, ce bon goût de Ramdane.

Ce goût aromatisé à l’eau de rose, au maz’har, au jasmin envoûtants dial la3wachar à quelques jours de l’Aïd Sghir que les Usmistes, toutes et tous les Usmistes, fêteront autour d’un sni d’orangeade, de citronnade, de café, de thé à la menthe et des incontournables gâteaux au miel pur d’abeilles dans cet instant convivial, festif. Instant magique après la victoire méritée de l’USMA sur son sempiternel rival et frère ami-ennemi, le Miloudia des pleureuses, msakane… Saha Aïdkom ya les Rouge, saha l’Aïd anwan, assugas amervuh…

USMA – La fête au village…
Joueurs, staffs et accompagnateurs ont fait la fête au village people après la délicieuse victoire sur le voisin babelouédien de la Baséta, 3 Horloges jusqu’à El Kettani même si les Usmistes habitent eux aussi dans cet ancien quartier pataouète, cher à feu Robert Castel. Ce fut la totale puisque Kwame a fêté son 22e anniversaire dans une ambiance folle avec à la clé, son premier but avec l’USMA. C’est de bon augure et le meilleur reste à venir. Zakou le croquant n’a pas caché sa fierté après avoir achevé la bête blessée dans les ultimes instants de la rencontre. Un but en or, un but libérateur, un but la mort subite laissant l’adversaire KO technique… Miloudia raho kapo…

USMA – Kwame Opuku fait des émules…
Ah oui, grands et petits reprennent les gestes mimiques à chaque fois qu’il inscrit un but. Des enfants, des travailleurs, des joueurs de l’AC Milano (après leur victoire 3-0 sur la Juve) et d’autres qui m’échappent. Comme quoi, c’est la Kwame-mania. Zakaria Naidji, Zakou le croquant pour les intchimes, a lui aussi ses fans se bouchant les oreilles, loin du tumulte des tribunes de Santodji et des pleurnicheries mazembistes… A chacun sa maniaquerie…

EMCIA – Cherche bouc émissaire…
Après la douloureuse défaite du Miloud dans le derby dziri face à l’Ittihad Chouhada, un but ça va, deux buts bonjour les dégâts, les dirigeants du club presque centenaire, mazal, n’ont pas fini de digérer la sale soirée où a plané le syndrome de Bologhine, Kwame et Zakou le croquant ont anéanti leurs rêves éphémères. L’arbitre Boukeskassa est tout trouvé, lui imputant tous les débris de la fusée chenouia tombés sur leur caboche. Même Baba Ghayou le gabonais persiste et signe pour déclarer que le referee a offert la victoire à l’USMA. Pourtant, on a bien inscrit zoudj fliflate harrine. Rouhou chatkiw le Tass loubia machi lfassassa. Lorsqu’on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage ou la gale… Hakda igoulou…

EMCIA – Des griefs farfelus…
Des arguments qui ne tiennent vraiment pas la route selon les instantanés et les vidéos prises sous toutes les coutures, nous montrant qu’il n’y a pas de pénalty puisque Esso le pompiste de service, a perdu son équilibre et n’a pas été touché par notre défenseur Zino Bélaid. Esso BP kane mdawakh en se mêlant les pinceaux, figé par Zemma. Quant au but imaginaire, le ballon réglé n’a même pas chevauché la ligne et Radouani dans la cage n’a fait que refouler cet ovni indésirable. Cha3âl nafakh a pris le cuir des deux mains en dehors de sa surface de réparation et n’a pas été sanctionné par un carton rouge. Dites-nous pourquoi… Aya, assez donc de pleurnicher…

Autres derbies, autres penalties, autres bavures…
On rappellera à nos chers amis du Miloudia que lors du dernier derby en chompiouna (match reporté à votre demande, la bouliga, 2-2) toujours à Santodji, l’autre Boukeskassa de la fable de La Fontaine, referee de la rencontre, a privé l’USMA de deux penalties en flagrant délire. Au 5/7, Babouchka avait sorti le ballon derrière les 6 yards, atteignant presque le tchunnel. L’arbitre Mialou a accordé un but douteux puisque la balle est sortie en 6 mètres. Plus en arrière, en chkoupette de la ligue à Blida, le bide Sharaf spécialiste du VAR, a été instruit pour offrir le trophée au Miloudia. Ce qui fut fait. Plus tard, le linesman Betamax dénonce publiquement le jeu malsain et a présenté ses excuses à l’USMA. Trop tard, le mal est fait. Les exemples sont légion donc, ahachmou chouia. On ne peut défendre l’indéfendable pour justifier votre cuisante et logique défaite envers les Chnawa. Alors de grâce, épargnez-nous vos sarcasmes… Aucun dignétisme…

EMCIA – Vers un fiasco total…
Le Miloudia d’Alger ira-t-il vers un fiasco total en titres et trophées pour fêter son centenaire ? Apparemment, il ne fait aucun doute puisque ilimini de la Coupe de la Rabita, le chompiouna est pratiquement inaccessible, Stéf a pris une option et défendra bec et ongles son fauteuil de leader, la LDC, voire impossible car le club algérois ne fait pas le poids avec les ténors maghrébins ou africains. Il ne restera que les relais habituels journaleustiques pour gagner leurs matchs dans leurs trachènes… Yaaaye, donc, da3wa rayha flouch…

La télé s’amuse…
Annoncé à grandes pompes sur deux chaînes puis une seule, la télé unique en son genre, la Yatima himself zappe le derby de la soirée du Ramadhan sans crier gare. Zâama pour ne pas chambouler leurs drôles de programmes, les décideurs annoncent plus tard que le match sera retransmis en différé à 1 heure du matin. Ya bouguelb ! Wachen hada ? En 2021, on méprise les téléspectateurs sans aucune forme de respect. On préfère passer sur 8 chaînes un programme unique alors qu’il n’existe aucune chaîne sportive comme cela se fait ailleurs. Ya 3adjaba, rien que ça. Pour l’anecdote, le jour des obsèques du Prince Philippe d’Angleterre, un match de football s’est joué à Wembley… Après la croisière, la télé s’amuse…

FAF – Le chargé de communication limogé…
Après sa bourde annonçant la démission « prochaine » du nakhib el watani, le chargé de la communication de la Fédération qui a volontairement modifié le PV de Ouargla concernant l’affaire USMA, a été purement et simplement limogé. Miloudiste habitué à écumer les plateaux télé-khorti, ce zigoto apprendra à ses dépens qu’il faut parfois fermer son clapet… Obligation de réserve oblige…

FAF – Un nouveau conseiller du prézidon…
Le CRBiste Med Charara qui a refusé de piloter le club de ses premiers mamours le CRPilkor et dont l’ancien gardien de buts Abrouk en est pressenti, vient d’être nommé conseiller du nouveau prézidon de la Fédération. Mais alors, que devient Aïssaoua qui a bien été nommé lui aussi conseiller du P/FAF ?... Chadi madi, qalli rassi…

Kaci Amechtoh, Rue de la Lyre, Alger Casbah…

Qolo Chouiter matabkicha, oh ho ho, la coupe rahat matwalicha, oh ho ho…

Aya, tchao ya Sghar, saha chribatkom… Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, 10 Mai 2021

Lu 358 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.