Imprimer cette page
dimanche, 02 mai 2021 13:32

J/18 M à J - CRB 0 USMA 1 Benchâa Zaki, l’arme fatale…

Écrit par Lamri Bouflifla, Rue Sidi Ramdan, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Coaching gagnant-gagnant de Mounir Zeghdoud puisque le joker de luxe, Zakou Benchâa, assomma les Belcourtois dans le temps additionnel, 90+4’. Ch’hal tawdja3 ! Le parfait hold-up avec la complicité de Benhamouda qui, après une chevauchée fantastique, sert à son compère une passe lumineuse offrant la flifla que Zakou, ravi de l’aubaine, planta dans les bois de Moussaoui après une sortie hasardeuse en faisant l’autruche... Tar lahmam habibo…

Le tajine ham lahlou de la kouzina était kui-kui à point. Donc, plus rien à gratter et rien ne sert de pleurnicher ya Houcine pour un pénalty qui n’existe pas. Mais Gamohi, m’ramdane, n’a pas vu le fauchage sous ses yeux de merlan frit de Benhamouda alors qu’auparavant, Belkacemi a subit le même traitement. Rien ne sert de se lamenter, c’est le rectangle vert qui a tranché. On le sait, la flifla harra de Benchâa a fait mal, très mal aux fanfarons de Balwizdad qui gagnent leurs matchs dans les trachènes et non sur le terrain. La 94’ a été fatale car les joueurs du CRPilkor, vidés, usés, voulaient terminer le match par une tabla puisque toutes leurs tentatives de scorer furent vouées à l’échec. Siyod, le prince de la kouzina aux pieds plats, a terminé le match sur les rotules. L’USMA a fait échec et mat et rafle les 3 points au nez et à la barbe de Saléha… L’ham lahlou ch’hal bnine…

Le CRPilkor, compétitif, puisqu'il avait 7 matchs dans les jambes alors que l’USMA, inactive durant 34 jours, n’a eu que des séances d’entraînement et quelques matchs d’application. Mounir Zeghdoud appréhendait cette rencontre et a bien briefé ses poulains qui ont été attentifs, appliqués, solidaires et ont fait la différence en fin de rencontre. Il y a eu certes des ratages mais un seul but dans le temps additionnel est une victoire qui a une saveur particulière. Lebnawen. Le scénario face au Miloudia au khamsa jouilia en dernière minute par Eneramo s’est répété, faisant taire les chnawas qui n’ont pas fait leur s’hour. Par contre, les diables rouges des balcons et loggias mitoyens au stade n’ont pas goûté à la chriba du Ftor. Sonnés par l’uppercut de Zakou, couvre-feu fe Lâaqiba, Hassiba, Bd Cervantès, Salembier, Diar el Mahçoul, Houbel, Jardin d’Essai, Dar el Babor… Ahhhh makache…

La télévision du Bd Bru a été absente du stade et n’a pas daigné retransmettre le direct, comme cela se fait d’habitude. Du mépris d’une télé préférant nous ressasser les marchés, les repas offerts durant ce mois de piété par une chorba-bourek pour tous. Al hassone, même le commentateur-supporter au bord de l’hystérie de la radio, nous a saoulé avec ses interventions entrecoupées par Nassima el djadja. Du pur folklore en direct live ! La presse zâama sportchive, toujours maladroite, chauvine et clubarde, réserve peu d’espace dans sa une à l’USMA. Une jalousie maladive mais heureusement que Zakou est passé par là et leur a cloué le bec. Les supporters des Rouge & Noir se sont donnés à cœur joie après match en se gavant de ham lahlou à volonté. Bravo aux joueurs, bravo aux staffs, bravo à tous les Usmistes… Aux suivants…

Lamri Bouflifla, Rue Sidi Ramdan, Alger Casbah…

Allô, Jbiber l’hystérique, mliha lflifla dial Zakou, yak ?…

Aya, tchao ya Sghar, saha chribatkom w bsahatkom l’ham lahlou. Ch’hal bnine…

Tah-ya Za-za-yer…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite.

Alger, 2 Mai 2021

Lu 382 fois

1 Commentaire