mercredi, 12 décembre 2018 10:49

USMA 2 - 0 Al Merreikh : Eliminés malgré la victoire

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans la foulée de la lourde défaite du match "aller" , Thierry Froger avait placé ses joueurs devant leurs responsabilités. Contre les soudanais d’Al Merreikh, ils n’avaient d’autre choix qu'une réaction d'orgueil.

Pour rassurer son groupe et présenter un "onze", a priori, le plus solide possible, Thierry Froger a d'abord choisi de réviser son dispositif en alignant une défense inédite, avec Ardji à droite, Cherifi à gauche et Meftah et Benyahia dans l’axe. Au milieu, Koudri était aligné aux côtés de Benguit alors que Chita, habituellement positionné devant ses défenseurs centraux, évolua un cran plus en avant. En attaque, l’absence d’Ibara plana durant tout le match sur un compartiment devenu orphelin. En effet, Hamia sur qui beaucoup d’espoirs reposaient, passa complètement à côté de son match.
Le match en lui-même fut une répétition incessante d’actions usmistes dans une course à handicap permanent. Il fallait marquer trois buts sans en encaisser aucun face à une formation soudanaise qui a tenu bon jusqu’au bout en usant d’un jeu ultra défensif et en abusant, quelquefois, de procédés moins sportifs tels que les simulations de blessures, les pertes de temps,...bref, pour se qualifier, les soudanais ont joué avec leurs armes même si elles ne furent pas très nombreuses sur le plan technique.

Dos au mur, les Rouge et Noir n’ont pas attendu bien longtemps pour montrer les dents dans ce match. Dès les premières minutes, ils s’installent dans le camp soudanais et tentent de trouver la faille grâce, notamment, à la vivacité de Meziane. Mais malgré une équipe remaniée, Al Merreikh affiche une belle solidité défensive.
Dominant copieusement leurs adversaires, les Rouge et Noir mettent toutefois 40 minutes avant de trouver le chemin des filets de Monged par l’intermédiaire de Chita qui reprend un ballon repoussé une première fois par la défense soudanaise.

A la fin d’une première mi-temps plutôt encourageante, le plus dur restait à faire pour Koudri et ses coéquipiers. Dès la reprise, les usmistes s’installent à nouveau dans le camp soudanais et multiplient leurs offensives. Un quart d’heure après la reprise, Meziane, très en vue au cours du match, centre sur Ardji qui, d’une belle reprise de volée, fait plier pour la deuxième fois une défense soudanaise qui montrait des signes d’affolement (60’).

L’USMA joue son va tout en attaquant en nombre puisque même les défenseurs n’hésitent pas à prêter main forte à leurs coéquipiers. La réussite les fuit jusqu’à la fin, en dépit de plusieurs situations avantageuses devant les buts de Monged. Lorsque ce n’est pas la maladresse de certains, c’est le manque de lucidité dont font preuve d’autres. Benyahia et surtout Meftah, dans l’ultime action de la partie, auraient pu sceller le sort du match mais il était dit que l’USMA n’irait pas plus loin dans cette compétition.

Nous n’omettrons pas de revenir sur la mauvaise prestation de Hamia qui n’a pas pu concrétiser les nombreuses occasions qui se sont offertes à lui et, pire, a pénalisé son équipe en se trouvant sur la trajectoire d’un tir de Meziane qui se dirgeait vers les buts adverses.

Nous n’omettrons pas également de signaler les choix très discutés de Thierry Froger, notamment en n’alignant pas Benmoussa au lieu et place de Cherifi et en ne procédant pas au remplacement de Hamia, absolument inutile pendant tout le temps qu’il a passé sur le terrain.

Incapable de convertir leurs nombreuses occasions, les usmistes ratent le deuxième objectif qu’ils s’étaient fixés. Les usmistes, joueurs, staff technique, direction et supporters, s’attendaient à rester plus longtemps dans cette compétition. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils peuvent nourrir des regrets. Mais, la qualification s’est jouée pour une large part à Omdourman dans une première manche où les usmistes n’ont pas été capables de jouer à leur meilleur niveau.

 

Feuille de match
1/16e de finale "retour" de la Coupe Arabe 2018-2019  : USMA - Al Merreikh -USMA : 2 - 0
Lieu : stade du 5 juillet d’Alger (OCO) - Alger
Affluence : nombreuse
Temps : dégagé
Pelouse : en mauvais éta 
Arbitre : Abderrezak Soltan - 1er assistant : Ahmed Errachidi - 2ème assistant : Hassan Djadir (tous trois des Emirats Arabes Unis)
Buts : Chita (40’) – Ardji (60’) pour l’USMA
Avertissements : Hamia (22’) – Benyahia (22’) pour l’USMA ; Monged (90’) pour Al Merreikh.
Expulsion: aucune

USMA : Mansouri – Ardji (Bouderbal 85’) – Cherifi - Meftah – Benyahia -  Chita (Benkhemassa 57’)– Yaya (Mahious 77’) – Koudri – Hamia – Benguit – Meziane
Remplaçants: Berrefane – Benmoussa – Benhamouda - Sayoud
Entraîneur: Thierry Froger

Al Merreikh : Monged Elneel – Bakri Almadina – Mohamed Mahmoud – Talla (Saïf 71’) – Youcef – Ahmed Abdellah Dufoor – Mahjoub - Mohamed Abdelrahmane (Namr 85’) – Adam - Mohamed Hashim (Hamid 66’) - Ramadan Ageb

Remplaçants: Esam Eldin Abdulrahil Shamila – Ali Gafar Hussein - Suliman - Al Basha – Ibrahim Gaâfer Mohamed 

Entraineur : Yamen Zelfani

 

 

Lu 722 fois Dernière modification le mercredi, 12 décembre 2018 11:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.