samedi, 08 décembre 2018 11:34

Mister Hakoum, Anime le Mercatito…

Écrit par Brahim Bazga, Rue Barberousse, Alger Casbah…
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Mister Hakoum, anime le mercatito…

USMA – Kamel Belarbi, la nouvelle vague…
L’enfant du Télemly, Kamel Belarbi, a rejoint le club des Rouge et Noir en ce mercatito hivernal après avoir transité par Semsem Harrachia. Mister Hakoum a vu juste en chipant ce jeune étalon de 21 ans convoité par plusieurs clubs de la Liga Una. Mitfilder ou milieu tournant, jouant également en sentinelle tout comme Chitouta, Belarbi a tout l’avenir devant lui à l’USMA, pour s’épanouir et ambitionner d’évoluer dans quelques temps de l’autre côté de la mer, bahr toufane. Mais bon, inutile de brûler les étapes car la concurrence (loyale) sera dure et rude, sans jeu de mots. Il n’y a que le travail qui paie. Kamalou a déclaré avoir opté pour le club de Casbah-Soustara par conviction. Il sait parfaitement que l’USMA est un club stable, ambitieux, nanti, avec un projet fiable lancé en 2010. Les dirigeants du Barça, du PSG, de Michel Aulas prézidon de l’OL, ont, lors de leur passage à Bologhine, déclaré que les installations sportives et les infrastructures du stade Santoggi n’ont rien à envier à celles des grandes équipes d’Europe. L’USMA, club professionnel par excellence, bi mâana kalima, sera un excellent tremplin pour Belarbi et pour d’autres aussi, car il ambitionne de faire comme Ferhat, Darfalou, Abdellaoui. Subjugué par le kop d’Ouled El Bahdja du Virage Electric Orchestra, Kamel Belarbi piaffe d’impatience de goûter à l’ambiance folle de Bologhine Arena… Welcome home Kamalou…


USMA – Mercato, on ratisse large…
Après Belarbi, d’autres joueurs sont dans la short-list de Hakim Serrar, le patron des Rouge & Noir. Le défenseur axial Vivien Assie Koua est déjà à Alger où il a subit les tests médicaux de rigueur. Il signera directement son contrat dès dimanche après discutation avec le DG. Reste encore en stand-by le métronome de l’USMBA Zouari ainsi que son coéquipier Lamara, défenseur de couloir (gauche), qui attendent leur quitus via la CRL. L’autre défenseur de couloir (droit) Belkhiter, lui aussi en instance car non payé par son club employeur le Club Africain tounsi, et peut-être d’autres surprisettes qui feront encore baver nos concurrents et leurs relais merdiatiques. La direction de l’USMA, de concert avec l’entraîneur Thierry Froger, a déjà établi le profil des joueurs à recruter. Seul le coach décidera d’accepter ou de refuser le joueur ciblé. Il y a certes les besoins urgents mais il ne faut pas oublier de rajeunir l’effectif où le club a grandement besoin d’un gardien de buts. Les dirigeants ont déjà planifié leur stratégie de recrutement dans l’immédiat et le moyen terme. Tiens, par exemple, si on veut convoiter Gaya Merbah, le portier Nahdiste, autant le troquer contre Yaïchou, prêté pour 18 mois. On n’oubliera pas les joueurs de la Réserve où il faut puiser en donnant la chance à nos jeunes loups, y compris les U19 où brille un certain Louanchi, l’enfant de Kaouche (Chéraga)… Ils sont nés chez nous, on peut leur faire confiance…


Mercatito – Les apprentis recruteurs…
La venue de l’élégant milieu de terrain Kamel Belarbi à l’USMA fait déjà jaser certains clubs dont la dernière flifla ardente mazalha tahraq. C’est le syndrome Usmiste et Bologhine restera toujours un cauchemar pour les mauvais perdants et les jaloux. Belarbi a fait juste le bon choua en optant pour l’USMA qui lui a fait une proposition honnête, intéressante. Le joueur n’est pas assez naïf pour s’engager avec un club lui offrant des clopinettes, un salaire de misère, sans avenir. Il ne fait pas l’aumône mais il fallait le considérer à sa juste valeur. Quant au hibou porte-voix du club le plus sous-titré du bled, il a raté l’occasion de fermer son bec de kanari déplumé. Belarbi a choisi le challenge sportif avec une bonne rémunération chez le meilleur club professionnel du pays. On est même aller raconter que l’USMA possède déjà un milieu royal avec Chita, Benguit, Benkhemassa, Koudri, Hamra, Benhamouda, pourquoi donc recruter Belarbi ? "Abondance de biens ne nuit pas", dit-on. Mister Hakoum ne regarde pas le bout de son nez. A l’USMA, on prépare déjà la relève, l’avenir, au cas où un joueur serait partant ou en fin de carrière. Ailleurs, on préfère se rabattre sur l’Académie du Paradou qui produit des joueurs certes mais trop chers pour les clubs recruteurs mazlotine. C’est la loi du marché, bizness is bizness. Après l’USMA, il n’y a que le PAC qui exporte ses éléments outre-mer. Attal (qui est passé par l’USMA), Bensebaini et El Mellali qui évoluent en Hexagone mais bizarrement, ce dernier n’a pas participé avec les Angevins face aux Niçois, préférant vadrouiller dans les aéroports. Chez les bourlingueurs, qachra w toupet, on quémande encore une prise en charge pour un stage chez les Rbatis. Pfff… Ihh ya Mohand ya Madame serbi lataye…


EMCIA – On change de discours…
Distancé de 12 points par l’USMA, blanc Kassis diriktour sportchif parachuté dans la mahlabat el fakakir, tente encore une fois, d’amadouer les pôvres supporters leurrés à chaque tournant des 3 Horloges, Baséta, Rue de l’Alma, Rue des Moulins, Rue Cardinal Verdier, Consolation, Avenue Durando, Avenue de la Bouzaréah, El Kettani, Rue Franklin, Rue Barra, Rue Montaigne jusqu’à Malakoff, al hassone. Eliminés en LDC, on se tourne à présent du côté du podium. Ya bouguelb ! A défaut de sardina, on se rabat sur la saourina. Le podium ya boubalto, est réservé à Stéf et la Saoura (j’allais dire la saourine). Ensuite viendront le Nahd et pitète la Jiyaska qui dégringolera vers la 6e place. Donc, le Miloud sera logé au milieu du tableau o ya Rabi. Inutile de faire rêvasser les Chnaouas car à chaque match au khamsa jouilia, ils te feront arroser de l’habituel chapelet d’injures et te feront baver pendant 90’ + le temps additionnel. Les Chnaoua adorent chanter les tubes Usmistes.., Y’en à marre, y’en à marre…


EMCIA - PAC à Bologhine – La bouliga au ventre…
Pour le compte de la 16e journée de chompiouna donc le premier match de la phase retour, le pistonné hna imout blanc Kassis de la Miloudiat mahlabat el fakakir, appréhende déjà d’évoluer à Santoggi après la raclée subie face aux Zouaoua à huis-clos. Les kilotate verde leone avait pris, rappelons-le, khamsa o sachi. Sentant déjà la diarrhée dans son sriwel mazbot, le kharay tarton supplie Hsouna Zatchou de jouer au 5/7 moyennant la coquette somme de la recette avoisinant le p’tit milliard. Zatchou sait parfaitement que la recette du match revient toujours au club recevant, yakhi tnah. Tchakh, tchakh, raho hkamha Naïdji… Ya zah, boubalto kharay skalier ntâa sah…


EMCIA – Pas de stage au Maroc…
A défaut du Mazagan Beach Hotel d’Al Jadida, les Green Corsage feront leur stade chetoui à Lalla Setti, au pied des Monts de Tlemcen. L’équipementier a trouvé exagérées les conditions du Moyen des Clubs d’Alger de casquer une somme faramineuse pour un p’tit stage d’une semaine logé dans un 5 étoiles. La folie des grandeurs pour une formation jouant la moitié du tableau et des objectifs revus à la baisse, même pas le podium… Oui, je sais, le Père Noël est une ordure…


Bounedjah interdit de rejoindre l’Europe…
Le Pitchitchi du championnat qatari, Baghdad Bounedjah, est convoité par coach Vahid Halilhodžić pour évoluer à Nantes mais encore par l’Olympique Marselia, clubs de la L1 française. Seulement, le nakhib de l’EN lui déconseille ou plutôt, lui interdit de rejoindre le club phare de la Loire Atlantique ou la wilaya 49, à l’approche de la CANebière. Hadj kloufi, ontrineur. Non mais, allo quoi… Ya Baghdad, roh alâab win bghit…


Hé ho Kazouni, l’ontrineur-frimeur-flambeur noctambule des Kanaris adore les casinos de Rabat…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Brahim Bazga, Rue Barberousse, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 8 Décembre 2018

Lu 416 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.