vendredi, 23 novembre 2018 21:10

Botola - Indirect des stades... Spécial

Écrit par Amar Mellali, Rue du Mont Thabor, Alger Casbah...
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Botola – L’USMA et les autres…
Avant son match de mise à jour face à l’Entente Staifia le 29 Novembre prochain à Santoggi Arena, l’USMA a perforé la barre des 30 points puisque, jusqu’à ce jour, son compteur affiche 33 points à quelques 7 points de son dauphin provisoire, la Jiyaska du Jorjra âarouchiste.

Une avance appréciable à condition de la conserver et plus, si affinités. En bas, el taht, on ne parle plus de première place, de leader, de remporter le championnat mais de jouer au moins le podium, une place qualificative pour une quelconque place CAFcaïenne ou Bou3raven. Certains clubs, contraints de revoir leurs objectifs à la baisse, devraient revoir également leur faramineux budget à la baisse. La mahlabate el fakakir a été assez traite par des fossoyeurs gérant l’argent du contribuable comme une épicerie. Tout cela devrait cesser un jour. Définitivement. Alors, autant se convertir en club amateur et picitou. L’USMA est le seul club géré et racheté par un privé. Le reste ? Y’a pas photo. Trop de mahlabate et trop de complaisance et de magouilles pour un football ripoux tout comme certains arbitres véreux envoûtés par la tentation du diable. L’USMA est saine et n’a pas comme mécène la sounatrak. Si Hakoum et les Rouge & Noir continuent sur cette voie, sans nul doute qu’ils termineront leader avec une avance appréciable qui fera sûrement jaser nos jaloux de journaleux qui ne réservent leurs torchons qu’à deux clubs jouant pour la forme… Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es…


MOB 1 ESS 0 – Madoui piège et limoge "à l’amiable" Taoussi…
Les Bougiotes voulaient la victoire et ils l’ont obtenue même si cela a été compliqué. Néanmoins, leurs efforts ont été récompensés à l’heure de jeu par Dahar d’un p’tit zellif suite à une balle arrêtée de Nâas via Touré. Stéf s’essoufle et Taoussi qui adore la taoussa, vient d’être prié par Hmimar de préparer sa valizette après une série de résultats négatifs. Il connait la porte de sortie et a déjà effectué sa réservation sur la RAM, à moins qu’un autre club de la Botola ne lui fasse signe. L’Entente dégringole à la 5e place avec 21 points en attendant le match de mise à jour le 29 de ce mois à Santoggi face à l’USMA. Stéf a perdu son 2e souffle, plus d’oxygène ni de sérum, les Usmistes devraient profiter de leur baisse de régime. Hmimar hebl... Rahom mtcheftchfine…


USMBA 1 CRB 0 – Bel Abbès qui rit, Belcourt qui pleurniche…
Le but de Tabti sur péno à la 6’ vaut son pesant d’or. Les Belouizdadis sont restés stériles, fébriles car impuissants, incapables de mettre le ballon dans les filets d’un Khedairia, bon comédien même si c’est un amateur de chikoula. Mister Hakoum devrait le contacter. Al hassoune, les consignes et les gesticulations de l’ontrineur Ouistiti jambes arquées jure par Sidi M’hamed Boukabrine que le Chabab ne descendra pas à Birkadem. Le commissaire Charon devra le sermonner et de faire son boulot en attendant l’arrivée de Abdelgader le basané. Scotché à la 16e place avec 10 points, ce qui est maigre, le CRB aura du mal à s’extirper de ces sables mouvants où la descente chez Belzébuth est visible dans le rétro…Allo, Tichou, où est Ouistiti ? – Dans les vestiaires, commissaire…


DRBT 1 PAC 0 – Terbah, el merbouh…
A quelques 20’ de jeu de la fin de la rencontre, Terbah el merbouh d’une reprise en pleine course, lance un bolide dans le petit filet droit de Moussaoui qui ne fait que constater les dégâts. Ce but suffisait amplement à Bougherghara pour empocher les 3 points de la victoire, fier de ses joueurs, ya choumi. Quant à Charlot, le coach académicien du Portugal, il n’a pas su trouver les solutions pour revenir avec le nul. Si ça persiste, il peut d’ores et déjà préparer sa valise en carton. Coucou Linda de Suza ! En position de premier relégable avec 14 points, le Difâa Tadjenaneti n’est pas encore sorti de l’auberge. Le 28 Décembre prochain, juste avant la Bounani, il doit recevoir le champion d’hiver, l’USMA, pour le compte de la première journée de la manche retour. Mais cela est un tout autre match… Bounani ya l’USMA, bounani…


NAHD 1 MCO 0 – Ô Gasmio sauve la mise…
Oui, par un péno à la 68’ que transforma le natif de Skikda, houitcha taïba fi zouitcha, battant Mazouzi d’un contre-pied. Les Hamraoua, venus pour le partage des points, sont repartis bredouilles. L’arbitre, Bouzermoumia, a refusé au MCO deux pénalties qui méritaient d’être sifflés au lieu de tourner la tête en sifflotant du côté du poulailler cher à Bakraggio. En plus de cette amère défaite, des déclarations de dirigeants sèment le doute et la zizanie dans la maison d’El Hamri. Triste… Qar3ou fe retour, tfarjou Mouloudia jdida. - Ouine, fi Mdina J’dida…

ASAM 1 EMCIA 1 – Le nul du surplace. Amrouche dans l'embarras...
Le club de la mahlabat el fakakir aux primes faramineuses de 30 briques par match et au budget pharaonique de 100 milliards dilapidés pour de piètres résultats, fait du surplace. Les M’lilanais n’ont pas laissé les kilotate verde leone savourer leur but (45’) puisque Bencheria à la 47’, a mis les 3 Horloges au 3e top. Ain M’lilan jouant depuis le début de saison à Batna, donc en dehors de son stade fétiche Demène Debbih, tente, vaille que vaille, de s’accrocher à sa peu reluisante12e place avec 17 points sans sponsor, sans même la moindre petite mahlaba de la région. Les dirigeants des Noir & Rouge sont à la recherche d’un coach puisque Salim Menad, par solidarité avec Lakhdar Adjali lemfartass, remettra le tablier juste après cette rencontre du cycle aller… Aya, chkoun gale…

CABBA 1 Jiyaska 0 – Mellal crucifie les Kabylois en verlan et à l'envers...
L’arbitre de la rencontre allait siffler le forfait de la Jiyaska qui s’est présentée in-extremis avant le quart d’heure réglementaire. Le prézidon-gargotier tente de souffler le chaud et le froid pour une simple rencontre de foot à huis-clos. Un débile évadé de Joinville injoignable par les journaleux de Nechaf TV, le fou du Labo 4. Voulant protester suite à la sanction infligée par la CD de la LFP, Bunny s’est planté en mélangeant les torchons et les serviettes. On parle même d’une interdiction d’entrée dans les vestiaires du club qu’il lui aurait été refusée puisque suspendu par la CD. Y’aura sûrement pénalités à casquer. Affaire à suivre. La sanction est une chose, la rencontre une autre. Y’a qu’à formuler des réserves dans les délais, sinon, yak kayane Tass loubia bel kemoune, yal fartass. Pénalisant son équipe qui a perdu sur le terrain et non ailleurs, le blédard a mal géré cet impair car mal conseillé par le Hiboud porte-voix et l’entourage ignare. Al hassone, Benamar Mellal, l’enfant de Mascara ayant transité par Semsem et qui a fait des misères aux Kabylois, a transformé le péno accordé par le referee de surface dès la 8’. Yiswi ! Salhi chelfaoui n’a vu que du feu. Son équipe du cœur, Chlef, a été éliminée par Cherchell chère à feu Mokdadi. Qiiiwww ! Les Braidjia rejoignent les Abassi à la 15e place. Finalement, les torchons douteux n’ont pas rendu service au kanaris kui à la braise voulant enfoncer des Criquets révoltés, puisque Mellalou a déjoué leurs pronostics. Dziri le Kid a eu le dernier mot sans faire trop de tapages. Après les deux fliflettes constantinoises, une autre flifla braidjia ardente, ch’hal tahrak, qui doit faire mal dans le canal anal de tous les kabylois, en particulier le gargotier de Stawalou et le kmardji breton. Aya, on va passer une agréable soirée. Zid servi ya moul var, zid servi… Yakhi rahma, yakhi… Qiiiwww… Chehhh...

Jiyaska 0 CSC 2… La douche écossaise…
En match de mise à jour à Tizizou, les Clubistes de Liès Arab ont sonné les clochettes aux Kanaris kui à point. A trop jouer avec le feu, l’ontrineur fanfaron s’est fait flamber deux doigts. Déroutés, désorientés, déboussolés, les kabylois ne savaient plus à quel saint se vouer. Un match se gagne sur le rectangle vert et non pas sur les deux ou trois torchons qui leur font de la promo miello-fielleuse. Boukhenchoucha, le bouc émissaire a fait les frais du flambeur en le libérant. Ah, il y a eu du grabuge dans les tribunes entre fans berbères et kabylois. Non, les âarouchs étaient à Sidi Valoua pour le kseksou du Mouloud… Oulach smah, oulach…


Bunny zrodia dans la tourmente…
Le prézidon du club le plus sous-titré de Djurdjurassik bled veut, après la sanction infligée par la CD (suspension de 12 mois dont 6 avec soursis), porter l’affaire auprès du TAS loubia de la Rue Tanger, la Fifa lakhfifa de Sidi Amar/Zürich (W. Tipaza), l’Occitan belge moules-fritata, la Berbérie fromagère de Mammès Gouraya, la SDN désunies, Boridoo, If’Rit-Om’let, Flan Nouala, Couscousider, Enièmes Cuisinières Ressucitées, la communauté berbère au phone du Canadair, Brandty le sbaniouli, les Gargotiers de Staouéli, les Lapins de Bobigny, les Biznesmann de 4x4 mderhine de Pantin et d’autres sociétés écrans LED, les chefs de projets de Si Mustapha. Si débouté par la smala, il envisage une réunion avec les âarouchs à Sidi Dubaï. Une importante commande de pneus usagés tubeless a été déposée auprès de la Naftaline de Tirmititine. Al hassoune, madir oualou, qiwww… Chkoune darni qiiiwww…


CAF – Le bide Charef harponné fi bahr el Nil…
Eh bien voilà qui est fait après quelques soupçons, la puissante instance sportive africaine vient de suspendre l’arbitre ripoux le bide Charef pour une sombre histoire de corruption. C’est lors de la rencontre « aller » en LDC, Ahly masry et le Taradji tounsi, dirigée par le referee véreux que des soupçons ont pesé sur lui suite à un arbitrage scandaleux. Frustrée, la direction du club espérantiste a déposé plainte auprès de la CAF pour prise de mesures immédiates. Un fac-similé a même fait le tour de la toile où il est question de pots de vin d’un montant de 200.000 $ offerts par un sponsor du club pharaonique, environ 5% de la cagnotte LDC plus la disputation en coupe du monde des clubs. La tentation du diable. Mais bon, en attendant d’être auditionné, le corrompu est pour le moment mis au surgélo à -25°. Rappelons juste que le concerné a failli déjà avec l’USMA récemment lors du match USMA-EMCIA et une certaine super chkoupette offerte aux Miloudiettes à Tchaker aux relents douteux en 2016. Fih louche. Qui ne se souvient pas de la fameuse « Histoire d’un jeu manipulé » de Bitamax ? Le bide Charef doit rendre des comptes et passer à table pour nous faire quelques croustillantes révélations, nonobstant des poursuites judiciaires en pareil cas de figure… Tzaguet âalik yal moul chipa…


Hé ho Kazouni, tu es demandé du côté d’Hussein-Dey. Oui, y’a plein de gargotes frites-hommelette nahdistes. Non, ce n'est pas un Mac Do...

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Amar Mellali, Rue du Mont Thabor, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 23 Novembre 2018

Lu 243 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.