vendredi, 23 novembre 2018 19:45

Potins & Potins... Spécial

Écrit par M'barek M'hadjbi, 4 rue du Soudan, Alger Casbah
Évaluer cet élément
(2 Votes)

El Merrikh 4 USMA 1 - Débâcle Usmiste…


Les poulains de Thierry Froger sont passés à côté de la plaque en terre soudanaise. Cueillis à froid dès la première minute de jeu (23’’), koptan Zemma (qui déclare assumer cette débandade) et ses camarades, ont par la suite sombré dans la nonchalance et une passivité déconcertantes. Sinon, comment expliquer qu’on encaisse 4 buts (1’, 10’, 35’, 39’) en une seule méton ? D’accord, Zemma adore le poisson mais 4 pageots, bonjour les dégâts, de quoi vous donner la nausée. Encaisser un ou deux buts, à la limite, c’est acceptable, chouia, mais bon, on ne va pas se lamenter sur notre sort. Si Hakoum déclare que la coupe des Arabes n’est pas un objectif, alors pourquoi s’engager dans cette compétition régionale même si la cagnotte est alléchante ?

Encore faut-il avoir la politique de ses moyens car courir 3 lièvres à la fois après avoir perdu celle de la CAF, avouons que cela est assez compliqué. Les joueurs sont saturés avec la multiplication des rencontres de championnat à 72 heures d’intervalles, nonobstant les longs et éreintants voyages, les escales durant plusieurs heures dans les aéroports de transit, le manque de temps de récupération, la baisse de forme, les blessures et d’autres facteurs influençant directement ou indirectement sur le rendement des joueurs. Reste le match retour où il faut vraiment sortir les tripes et tenter de renverser la vapeur pour un score sans appel de 3 à zéro. Sinon, mettre définitivement la croix sur cette compétition qui a fini par user l’effectif usmiste. Dorénavant, il vaudrait mieux se concentrer sur le championnat et la coupe d’Algérie qui réchauffera le cœur du fidèle public des Rouge & Noir, dépité par cette sévère correction et virtuelle élimination… Qui trop embrasse, mal étreint…


Amir Sayoud : le bien-mal aimé...

Lors de la dernière rencontre à Santoggi face au CSC, l’enfant de Guelma a été copieusement arrosé de jolis noms d’oiseaux jusqu’à la 55’, moment où il a cédé sa place à Bouderbal. Frustré, abattu après avoir été bombardé d’injures et autres jolis mots vilains pas beaux à l’encontre de sa chère maman, Amir Sayoud, fragile, pense sérieusement à quitter l’USMA dès ce mercato chetoui. Accablé, insulté à chaque match, ce charmant garçon qui a du mal à s’adapter à l’environnement algérois comme beaucoup d’autres joueurs, devrait au contraire, être encouragé par notre public.

Pétri de qualités, il a certes, du mal à s’exprimer mais s’il est soutenu, il pourra alors nous démontrer toutes ses qualités sur le terrain. Alors, de grâce, merci au kop d’Ouled El Bahdja de l’accueillir convenablement en allant le réconforter à la prochaine séance d’entraînement à Santoggi car il veut rester à l’USMA. Lui offrir un bouquet de fleurs ne serait pas une mauvaise idée. Je reste persuadé qu’il fera de son mieux pour s’exprimer sur le terrain et surtout faire vibrer le stade Omar Hamadi en faisant plaisir à son cher public…Ehhh ouâalikoum, ouâalikoum el guelma…


Mercato chetoui…

Le DG de l’USMA, Hakoum Serrar, déclare qu’il donne la priorité à deux joueurs à vocation défensive à recruter. Saha, d’accord. Seulement, c’est aujourd’hui, maintenant, dork, qu’il faut penser à dégraisser l’effectif et cibler des joueurs de qualité au profil dont a besoin le club en prévision des prochaines échéances. L’USMA jouera sans nul doute la LDC dès Septembre prochain donc, on ne va pas attendre demain la veille pour le choix de nouvelles têtes. Si l’on veut vraiment remporter cette sacrée Champion’s League qui nous file entre les doigts à chaque compétition, alors il faudrait recruter du lourd. Oui, du lourd. On ne va pas chambouler tout l’effectif, mais il faut songer à le dégraisser en libérant certains éléments ne ramenant rien au club. Khlass social, khlass ragda ou tpidali.

Suivre des joueurs ciblés dans les centres de formation africains ou ailleurs en mettant le paquet. Sinon, vaut mieux arrêter les frais en ne regardant que le bout du nez. Discuter avec le libyen dont les réseaux en ont parlé abondamment, cela ne serait que bénéf pour le préparer à la prochaine saison, à moins que Serrar ne nous réserve quelques surprisettes. Ya Hakoum, de grâce, merci d’éviter de dévoiler le pays d’origine du ou des joueurs à enrôler. Il y a des jaloux partout. Selon Mister Hakoum, 5 joueurs seront libérés. Outre Mexes, 4 autres joueurs seront libérés. On ne veut pas encore dévoiler les noms au risque de perturber le vestiaire à la veille du match face à Stéf. Mais bon, il est loisible de spéculer mais la semaine prochaine tout sera clair… Les charognards sont toujours là…

Hé ho Kazouni, le flambeur bookmaker, gros re-miseur, gros parieur, s’est planté en faisant le zouaoua avec son air narquois. Il a pris 2 mahdjoubate à Tizizo... L’arroseur arrosé. Qiiiwww…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

M’barek M’hadjbi, 4 Rue du Soudan, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 23 Novembre 2018

Lu 208 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.