mardi, 13 novembre 2018 11:58

A défaut de grives, on mange des merles...

Écrit par Merouane Senoussaoui
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Il ne faudrait pas faire la fine bouche avec ce précieux point ramené d’Oran la Radieuse, El Bahia. Coach Froger a dû faire avec les moyens du bord pour composer son équipe avec des joueurs dont les automatismes ne sont pas encore bien huilés.

Oui, Benhamouda n’a pas été mauvais pour sa première apparition. Un joueur à suivre. Mais, avouons que lorsqu’il vous manque un ou deux éléments-clé, tout est dépeuplé. Cela fausse bien sûr les cartes du patron à la barre technique et de son staff. Chita, Meziane, Ibara (ayant joué 30 minutes), Zemma suspendu, mais Mansouri a sauvé les meubles, Chafai qui arrive à saturation puisqu’il a été le joueur le plus utilisé depuis la fin de saison dernière (coupe CAF, coupe des Arabes, championnat national). Donc, l’entraîneur a préféré ménager le roi Farouk et le laisser souffler un p’tit chouia. Meftah lui aussi a été mis au repos en raison des prochains matchs trop rapprochés. Excusez du peu ! TCF a dû aligner une équipe décimée. Donc, un nul est toujours bon à prendre… M’hamssa ouala charr…

Chitouta et Little Big Moh devaient pourtant prendre part à la rencontre face aux Hamraoua mais la Fafeuse et le nakhibo marseillais ont mis leur véto, chamboulant les plans de Thierry Christian Froger. Seul Ibara a été autorisé par la FCF à jouer ne serait-ce qu’une méton. Serrar avait saisi par courriel la fédération congolaise de football que nous remercierons au passage. A chances inégales, l’USMA, la mort dans l’âme, a accepté de faire bon cœur contre mauvaise fortune. D’ailleurs, Gentleman Hakoum s’insurge contre ces deux poids deux mesures où, en Algérie, le seul pays au monde à faire jouer des matchs de championnat national à des dates FIFA, qu’interdit formellement l’honorable institution. Alors qu’on nous le dise si l’USMA dérange. D’abord, on ferme bizarrement les stades du khamsa jouilia et Tchaker pour zâama travaux, obligeant les Usmistes à évoluer à Stéf ou à Tataouine-les-Bains en ¼ de finale de coupe CAF où ils se sont fait écarter pour des raisons que nous avons déjà cité. Ensuite, on nous fait jouer tous les 2 ou 3 jours avec un calendrier démentiel élaboré aboubri par un pigiste au forfait étranger à la Rabita… Brikoulage de l’Ittihadia et de la Rabita…

Hakoum Serrar, DG du club, est monté au créneau pour dénoncer cette mascarade alors que l’on fait plaisir au fou du village en reportant un match qu’il a menacé de boycotter. La ligue et la CD ont cédé au chantage du gargotier. A quoi rime donc toute cette mise en scène démoniaque ? Après la Jiyaska et le MCO 9 et 12 Novembre, l’USMA jouera ce jeudi 15 face aux Clubistes. Vendredi 16 départ pour Oum Dourman où l’attend le Merrikh soudanais le mercredi 21. Le 29 on reçoit Stéf pour apurer la dernière mise à jour. Samedi 10 Décembre, USMA-El Merrikh au 5/7. Puis 32e et 16e de coupe d’Algérie. A qui profite la trêve ? Voyons, voyons, les joueurs ne sont pas des supermans, des robots ou des cyborgs. Est-ce que le volet médical a été pris en considération pour les joueurs de l’USMA et Zoghba le grec pour l’ESS en marge de la multiplicité des matchs que l’USMA a joué (environ 25) ? Nonobstant les miles et les kilomètres avalés au cours de leurs déplacements en compétitions nationale, continentale et régionale. Parfois, il fallait transiter par le Qatar pour rejoindre le Kenya ou l'Ouganda avec des vols de 24 heures… L’Aïd el Kebir a été fêté en plein ciel…

On devrait s’estimer heureux de revenir d’Oran avec le point du nul ce qui nous permet déjà de passer le cap des 30 points en attendant les deux matchs de notre chompiouna qu’il nous reste à disputer. L’USMA est leader avec une bonne avance sur ses poursuivants qui ne parlent plus de 1ère place, mais uniquement du podium, ou ya Rabi. Hé oui, les Usmistes ne risquent pas de lâcher ce moelleux fauteuil club chair. Thierry Froger devra gérer comme il se doit le prochain match face au CSC, qu’il faut coûtse que coûtse remporter afin de creuser l’écart avec hadouk, gâa hadouk, et rafler le titre symbolique de Champion d’hiver en attendant celui de l’été indien. C’est dans nos cordes. Quant au match d’hier, on ne retiendra que le partage des points avec une équipe relookée, remaniée à pratiquement 50%. Oublié le MCO, place au CSC où il faudra mettre les bouchées doubles. Manqueront à l’appel Ibara, Chita et Meziane retenus en EN, mais seront probablement dans les tribunes. Juste un appel à notre cher public où l’USMA s’est vue infliger un second avertissement. Donc, Allah yerham babakoum, pas de jets de projectiles ni de fumigènes. Selon un membre de la Rabita, les bâtons et autres porte-étendards seront interdits dans les tribunes. Merci donc de nous éviter ces extras sinon, la Ligue nous sanctionnera sans préavis pour le match face à Stéf. Ce serait vraiment dommage de faire la fête à huis-clos… Championnat fi Bologhine…

Question à 1 oro : Si nos joueurs (locaux) n’ont pas le niveau requis pour faire partie de l’EN, pourquoi alors les convoquer pour faire du remplissage. Ce ne sont pas des bouche-trous ya Si Skolli. Prospectez au Qatar, en Tunisie, aux îles Marquises ou ailleurs, mais de grâce, laissez nos joueurs en paix car ils le savent, on le sait, on ne leur donnera jamais la chance de prouver leur talent ici. Au fait, pourquoi M’boliho a été autorisé à disputer un match avec son équipe et ne regagnera le stage que demain ? Ce qui est valable pour les franco de port n’est pas valable pour les locaux… Yaw fakou…


Menu à la Constantinoise, jeudi 15 Novembre 2018 : Brick à l’oeuf, Roz bratel, Trida. Dessert : Rfiss.


Hé ho Kazouni, parait que l’ontrineur breton de la Jiyaska est un flambeur et a toujours des démêlées avec la justice de Fafa… Qui mise gros ne rapporte pas forcément gros…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Merouane Senoussaoui, Rue N’fissa, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 13 Novembre 2018

Lu 445 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.