dimanche, 11 novembre 2018 10:58

Abdelhakim Serrar, directeur sportif à l'USMA...Pourquoi pas ?

Écrit par Farid Boudechicha
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Chronique d’archives…
8 Décembre 2015…


Notre ami Rabie Boulayoun d’Ain Fouara, pas encore vandalisée anadak par Boumarto, avait suggéré à la direction de l’USM Alger le recrutement d’un directeur sportif. Son appel a dû être entendu deux années plus tard, puisque notre ami gentleman, le charismatique Hakoum Serrar, a rallié les rangs des Rouge & Noir en Janvier 2017 sur sollicitation du big boss Ali Haddad pour piloter la formation de Casbah-Soustara. Sa venue a certes fait jaser plus d’un mais les supporters l’ont tout de suite adopté. Les résultats parlent pour lui… Yaaaye !


« La direction de l’USM Alger vient d’élargir son staff technique en faisant appel au toulonnais sexagénaire Bernard Simondi en qualité de DTS. Néanmoins, dans l’organigramme du club algérois et comme dans toute formation qui se respecte, il manque visiblement une véritable courroie de transmission : un directeur sportif. Abdelhakim Serrar, un personnage fort intéressant, semble selon les avis des uns et des autres, avoir le profil recherché pour accomplir cette délicate et lourde tâche. Connu dans le monde sportif, rompu aux arcanes de notre football, il pourra apporter ce plus qui manque cruellement à l’USMA… »

« Perspicace, Hakoum Serrar pourra manager aisément le côté organisationnel et sportif du club pour peu qu’on lui assigne ses prérogatives en lui donnant carte blanche. Charismatique, il sait séduire et convaincre. Il entretient de bonnes relations avec la plupart des présidents de club et les institutions sportives (FAF et LFP). Fouineur, il sait où dénicher le bon joueur, le joueur talentueux demandé par l’entraîneur. Sa riche carrière sportive parle pour lui : joueur international (axial), il a remporté plusieurs titres avec l’Entente Staifia. Pour l’anecdote, en prenant les rênes du club de Ain Fouara en 2007, il avait déclaré qu’il fera comme Allik et Hannachi en recrutant les meilleurs joueurs sur le marché. Le temps lui a donné raison puisqu’il réussit à rafler pas moins de 8 trophées nationaux, continentaux et régionaux en 3 ans. Sacré Hakoum… »

« Rebouh Haddad, le boss de l’USMA, ne devrait-il pas se pencher sur ce sujet ? «

« In Rabie Boulayoun, Ain Fouara, Stéf… »


Hé ho Kazouni, la flifla de Yaya a laissé des stigmates chez les Zouaoua. Ça brûle encore ! Faudrait que Bousnader le pompier pyromane du village éteigne ce feu de joie… Yaaaye !

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Farid Boudechicha, Rue Brahim Fatah, Alger Casbah…

Alger, 11 Novembre 2018

Lu 479 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.