mercredi, 23 décembre 2015 23:19

L’enjeu tue le jeu… mais Kop madjnoune...

Écrit par Lamri Boulares, M’zita, wilaya 34 Bordj Bou-Arréridj…
Évaluer cet élément
(4 Votes)

Le public, nombreux à s’être déplacé au Khamsa Jouilia n’a, hélas, pas été gâté par le petit spectacle fourni entre les deux antagonistes frères-ennemis le temps d’un match, un non-match. Une certaine presse cacaphonique a surmédiatisé l’événement à sens unique qui a fini par faire plouf. Donc un flop même si les deux kop nous ont gratifiés d’une magnifique animation. Il faut juste noter que les Usmistes n’ont pas déployé de grands tifos mais le « 1956 » était très significatif. Kop madjnoune dial les Rouge & Noir. Certains journaleux toute presse confondue, ont ironiquement déformé le 1956 par 1965. Mais on n’est pas dupe ! Par ailleurs, les Miloudistes ont dû faire appel à des coopérants techniques du Raja Beidaoui pour l’importation du know-how et la confection de tifos car les kilotate verde leone sont toujours aussi nuls et peu créatifs dans ce bizness. De mazembistes, ils passent rajaouis, c’est comme sauter du coq à l’âne. Chiffoune eddefoune. Demain ils iront sûrement prier du côté de Notre Dame… Qiiiwww…

Je ne vais pas refaire le match bla bla bla, mais Benmoussa, l’enfant de Lalla Setti, a raté son Boom. Le cuir s’étant heurté en pleine équerre, fe tess3înou, ouine yeskioune chitane. Zahia Bimbo, cheveux cheddar, était complètement battu. En ratant de son dmagh la cage de Chouicha Sféfra, Andria Carolus s’est mordu les doigts car il avait une belle opportunité devant lui pour assommer les Miloudiettes qui ont failli faire dans leur kilotate XXL. D’ailleurs, les joueurs ont joué avec des couches appréhendant les fuites d’une bouliga. Auparavant, Benouzaza le ripoupou bientôt retraité, a fermé l’œil d’abord sur Chita bros-bros suite à un tirage de maillot sur Zino Ferhat à l’entrée des 18 yards. Ni cartoune, ni coup franc. C’était juste avant la mi-temps. Plus tard, Nadji se fait ceinturer par Bouhenni dans la surface de réparations. Le ripoupou omet de siffler un péno et avertir le défenseur adverse. Tout compte fait, Benouzaza avec un arbitrage vicieux voulait une tabla pour ne pas faire de jaloux… Qiiiwww…

Chez les entraîneurs, Miloud Hamdi paraissait satisfait du résultat après la déconfiture face aux Hydratis du PAC. Il n’a pas gagné mais il n’a pas perdu. C’est le big derby et apparement, le point du nul agréé les deux équipes. L’oursou jambes arquées et son adjoint bsikriou gorilla ont été pris à partie par les supporters du Moyen des Clubs d’Alger. Les Miloudistes avaient peur de l’USMA et savaient qu’à la moindre erreur, ils la paieraient cher, très cher. D’ailleurs, Hachouda avait fait son mea culpa en reconnaissant publiquement la suprématie et la dangerosité des joueurs Usmistes. « Nous avions peur des attaquants de l’USMA ». Pour cela, les joueurs dial l’USMA "rikilaw lgoudam" et ceux du Miloud "avançaw rawla". On l’avait déjà dit, le mazembiste des clubs joue la peur au ventre devant l’USMA malgré le « boostage » d’une presse payée à inventer des titres tape à l’œil, des articles bidons et des interviews imaginaires. A3tiwna waqt, a3tiwna waqt, a3tiwna wakt ya wlidi…. Qiiiwww…

Après ce derby de mise à jour, l’USMA reste invincible depuis 13 journées avec une confortable avance de 10 points sur ses poursuivants suspendus dans la vingtaine pour encore pas mal de matchs. Si les poulains de Miloud Hamdi arrivent à faire le plein en recevant Blida Hanouni ensuite les Nasriettes de Parnet, alors l’on pourra dire que l’USMA aura fait un grand pas vers le titre. Nous n’allons pas nous enflammer mais il faudrait jouer avec plus de conviction. Après la rencontre de samedi face à l’USMB qu’il faut absolument gagner afin de faire plaisir aux milliers de fans et de passer une agréable fin d’année, bien douillette. Ramenez-nous Ghizlain, l’attaquant de l’Arbaa qui a le profil du parfait baroudeur puisqu’il a déjà inscrit 8 buts avec le RCA. N’oublions pas Meziane, Bourdim, Belkhiter sans encombrer le vestiaire usmiste car les places seront chères. Oui, dégraisser l’effectif peut être aussi une excellente chose. En attendant, on souhaite une heureuse fête du Mawlid Ennabawi Charif à tout le monde… Standing ovation pour nos supporters qui ont été, fidèles leurs traditions, à la hauteur de l'événement... Qiiiwww...

Tah-ya Za-za-yer…

Aya tchao ya Sghar… Fli vakonce nroh Marouk ndjib tifou 3and s’hab el Wydad…

Lamri Boulares, M’zita, wilaya 34 Bordj Bou-Arréridj…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Lu 4477 fois

7 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Padovani lundi, 12 mars 2018 17:09 Posté par Padovani

    Salam tout le monde,

    La bonne nouvelle est enfin tombée.
    Le poissonnier Haddad a été éjecté de son poste de président sous la formidable pression des supporteurs usmistes.
    Depuis l'invention de la distillation du whisky en 1826, aucune autre information ne m'a fait autant plaisir.
    Et pour fêter L’ÉVÉNEMENT, rien de meilleur qu'un Bowmore single malt 12 ans d'âge.
    Off we go.

    That's all Folks,

    Padovani

  • Lien vers le commentaire ابو شكيب samedi, 10 mars 2018 06:57 Posté par ابو شكيب

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته:
    * الكلمة الطيبة تثلج الصدور وتزيد في التأخي والتماسك والمحبة بين أفراد المجموعة من مسييرين ومدربين ولاعبين
    * لماذا هذا النقد الجبان من طرف بعض اشباه الأنصار
    * التجديد ضرورة قصوى وما الإستنجاد بالأخ عبد الحكيم سرار إلا دليلا على حسن الإختيار في شخصية هذا ، لما يتميز به من أخلاق ومحبة من طرف الجميع وفي ربوع الوطن ، نعم المسير والمحاور والرزين ، به تزداد طموحات الفريق
    * أيها المناصر الوفي لا تحل محل المدرب ، هو المسؤول على اختياراته واستراتيجيته ، فالمدرب حمدي حقق نتائج جد مرضية فلا للكلام الجارح البذيئ الطائش ، نعم لمؤازرة الفريق بالكلمة الطيبة المثمرة في النفوس
    * لا للكلمة الضيقة ، فالرياضة تقربنا وتوحدنا وتجعلنا إخوة وتزيدنا محبة
    * يا أخي عبد الحكيم ،لا تبالي بهذه الإنتقادات البالية ،التعادل المنجز في أدغال إفريقيا كان ردا على البعض ، لأن هذه النتيجة أفتكت فوق الميدان وليس في الكواليس كما يتوهم البعض
    * أيه المسير القدير ، الكل معك ومع الطاقم الفني والمجموعة ،لأنك في الطريق الصحيح وفقك الله في مشوارك
    ابو شكيب

  • Lien vers le commentaire ابو شكيب jeudi, 08 mars 2018 06:17 Posté par ابو شكيب

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته:
    * شكرا للمجموعة على التعادل الثمين رغم الظروف المناخية الصعبة من حرارة ورطوبة
    * برافو للكابتن حمدي وطاقمه ، رد بحنكته على أشباه الأنصار المزيفين الخلاطين الذين ينادون بذهاب هذا المدرب القدير، نعم هو باق في الفريق وبقدوم الأخ سرار يتقوى الفريق بإذن الله
    * إلى المشككين في قدرات الفريق ، البرهان كان من أدغال إفريقيا وما نتيجة التعادل إلا دليلا قاطعا ، فالاتحاد نزيه يتصرف بحوكمة وعقلانية وأخلاق عالية ، نقول لهؤلاء البحث عن تبريرات أخرى لفشل أنديتكم
    * الفريق ملك للجميع ، قوي بأنصاره المخلصين الأوفياء ،شعارهم الأخلاق العالية والتأخي والمحبة والوحدة والكلمة الطيبة .
    * أخي عبد الحكيم سرار ، لك منا التحية الخالصة وفقك الله في مشوارك ، أنت في الطريق السوي ، حنكتك ووزنك الرياضي والجماهيري وطيبتك تجعلك بإذن الله مسيرا ناجحا بكل المقاييس .
    * إلى المناصرين الأوفياء ، كونوا بكثرة في المقابلات القادمة وساندوا الفريق في كل الظروف لأنه في الطريق الصحيح وأصبح فعلا يزعج بعض الخلاطين الغيورين
    أبو شكيب
    *

  • Lien vers le commentaire ابو شكيب dimanche, 04 mars 2018 06:43 Posté par ابو شكيب

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته:
    * الاتحاد ليس لديه جغرافية معينة ، هو ملك لكافة الجزائريين بدون إستثناء
    * نعم لإختيار شخصية سرار ، لما له من وزن على الساحة الكروية وما قدمه للكرة الجزائرية
    * بيت الإتحاد مفتوح لجميع الجزائريين ، لا للنظرة الضيقة ، نعم للرؤية الواسعة المبنية على المودة والتأخي والاحترام وليس على العاطفة والإنزواء
    * الكل لمساندة هذا الطاقم المسير في مهامه لتحقيق نتائج ايجابية
    * تمنياتنا تحقيق نتائج جيدة على المستوى المحلي والقاري
    * تحية خالصة للكابتن حمدي وطاقمه وللاعبين والمسيرين وللأنصار الأوفياء دمتم في رعاية الله وحفظه
    ابو شكيب

  • Lien vers le commentaire assimi 55 samedi, 03 mars 2018 22:02 Posté par assimi 55

    11 MARS 1956 : L’ETRANGE DECISION DU MCA

    Pour différentes raisons qui n’entrent pas dans le sujet cette chronique, il s’avère que l’écriture de notre histoire contient des non-dits, voire des contrevérités. Le mouvement sportif néchappe pas, lui aussi, à ce fardage.
    L'histoire des clubs musulmans, pendant la période coloniale, continue à être mise sous le boisseau au service d’une problématique complaisante ; pourtant, il faut bien un jour expliquer les rapports équivoques entretenus par certains dirigeants musulmans, avec l'administration coloniale et, surtout briser cette omerta concernant la fameuse grève du 11mars 1956, décrétée par le FLN, qui n'a pas été suivie spontanément, par certains clubs musulmans*.

    Parmi ces clubs qui n’ont pas répondu immédiatement, au mot d’ordre, figure le MCA. Un club sur lequel s’est tissé une sorte de mythe de porte flambeau du mouvement sportif musulman, pendant la période coloniale française. Pour fortifier cette idée, on n’hésitera pas à maquiller ses heures sombres.

    C’est ainsi que tous les écrits (sites des supporteurs du club, ouvrages consacrés à club, médias**), claironnent qu’en ce mois de mars 1956, c’est le MCA qui a été à l’origine de l’arrêt du championnat de foot ball, entrainant à sa suite les autres clubs musulmans .
    Or, il suffit de consulter les journaux de l’époque et le compte rendu des déclarations des dirigeants du MCA, à la ligue de football, pour se rendre compte que ce club, n’a fait qu’emboiter le pas, contraint et forcé par la gravité des émeutes ayant suivi le match contre l’ASSE**, au mouvement déjà lancé par d’autres clubs musulmans.

    Alors l’histoire était –elle trop belle ? Certainement pas. Le MCA demeure ce club emblématique, qui a donné à la révolution, de nombreux martyrs (tout comme les autres clubs musulmans), et d’illustres personnages (artistes, politiciens, intellectuels...) ont été acteurs de ce club.
    Cependant, cela ne doit pas nous interdire de nous questionner sur les raisons qui ont conduit les dirigeants du MCA, de l’époque, à ne pas adhérer, spontanément, au mot d’ordre de grève des compétitions sportives ?
    Cette question, je l’ai posée à des dizaines de personnes ayant vécu cette période, mais également à des personnes connus pour leur intérêt pour l’histoire. Toutes ont été unanimes pour confirmer que le MCA était réticent à faire la grève et qu’il a fallu la pression du FLN et celle de la rue pour les (dirigeants) obliger à suivre le mouvement. Cependant aucune d’entre elles n’a été en mesure de me donner les raisons qui ont poussé les dirigeants à ne pas suivre la grève.
    Une question qui demeure, pour le moment, sans réponse plausible.
    Farid GHILI. mars 2017
    Faridghili@gmail.com
    *Le NAHD,l’OMSE, l’ESMA , le CCA,l’USMA,la JSK, l'USMMC et le WRB ont été les premiers clubs à déclencher le mouvement de grève. Le MCA a de son côté décidé de jouer contre l'ASSE. Ce n'est que sous la pression conjuguée du FLN (qui avait missionné des militants pour perturber le déroulement du match) et des émeutes des supporters (presse française),que les dirigeants de ce club décident de les suivre.
    **Extrait d'un article sur l'histoire du mouloudia d'Alger Les matchs avec l’ASSE dérapent très vite et les forces de l’ordre interviennent avec violence à chaque fois. Le MCA demande une suspension du championnat de football, annonçant son intention de mettre fin à sa participation pour éviter la répression violente des forces de l’ordre contre ses supporters. La ligue passe outre. Les clubs algériens sont solidaires du Mouloudia : l’USM Blida, l’Olympique de Saint Eugène, le Widad de Belcourt, le Nasr d’Hussein Dey, le Riadha de Kouba, l’USM Marengo, l’USM Maison Carrée, l’ESMA, la JSMA, le CCA, l’USMA. Dans le reste du pays, les clubs suivent et l’USM Bel Abbès refuse de jouer la finale de la Coupe d’Algérie contre sa rivale du SCBA. Le championnat de football redémarre à l’indépendance.Boualem Touarigt in Memoria
    ***Le 15 Mars 1956, la presse titrait: Le Mouloudia réclame l'arrêt du championnat ou il se retira de la compétition". Elle poursuit:" Après les incidents qui ont marqué la fin du match ASSE-Mouloudia, dimanche dernier, à St-Eugène, MM Tiar et Djazouli ont été reçus , sur leur demande , hier, par le bureau de la ligue que présida M. Rivet, M. Tiar a fait un long exposé des difficultés que rencontrait le Mouloudia et a indiqué que son conseil d'administration avait décidé que si dans les circonstances actuelles la Ligue n'arrêtait pas le championnat, il serait dans l'obligation de se retirer du championnat".
    " Nous avons pris la décision d'aller à la ligue et de leur dire que nous arrêtions. Il y eut une note qui titrait "Audition de Mrs Tiar et Djazouli au sujet de la cessation des compétitions sportives par le MCA. Ils nous ont rétorqué: "vous savez ce que vous allez encourir, vous allez rétrograder en quatrième division", nous leur avons répondu ;" Nous préférons cela à des vies humaines sur la conscience". Nous n'avons été incités par personne, ni par le FLN, seulement par les risques encourus. C'est spontanément devant la tournure des événements que nous nous sommes arrêtés". Mouloud Djazouli.
    A BON ENTENDEUR sALAM

  • Lien vers le commentaire assimi 55 vendredi, 02 mars 2018 12:11 Posté par assimi 55

    Salam .
    Reponse a monsieur omar zoubir.
    a ce que je sache a l'usma on respecte le mouloudia comme on respecte tout le monde . petit ou grand l'usma restera toujours l'usma . nous on a " aimé " , chéri et supporté notre chère équipe lorsqu'elle perdait ses 5 finales consécutives et qu'elle évoluait en 2° division . on n'a pas attendu les TITRES et les bons résultats pour la supporter. Quant a nous il n'est pas dans nos habitudes de dénigrer qui que ce soit , en l'occurrence un grand club comme le mouloudia a qui nous vouons un grand respect.Parlons svp foot-ball et laissons l'histoire aux historiens . salam

  • Lien vers le commentaire omar zoubir lundi, 26 février 2018 14:53 Posté par omar zoubir

    RIEN 0 FAIRE VALOIR DEVANT L HISTOIRE GLORIEUSE DU MOULOUDIA SANS EN RÉPÉTANT 1956 1956 ... HAHAHA OUI EN 1956 LE MOULOUDIA A DÉSOBÉI AU FLN D ARRETER LA COMPETITION ... POUR LE PUBLOIQUE DU PETIT CLUB DE LA CAPITALE IL S' AGTIT D UNE TRAHISON ...alors q le journaliste Ted Morgan nous renseigne bien qui a donné ALI LA POINTE...
    POUR LA QUESTION DU PATRIOTISME IL FAUT Q LE PETIT PUBLIQUE DU PETIT CLUB DE LA CAPITALE SACHE OU à été prise la DÉCISION du DÉCLENCHEMENT de la guerre de libéRATION ( chez QUI).
    l4ordre d4aarreter le championnat a été donné par ABANE RAMDANE LE QUEL ASSASSINé par on sait bien qui... est ce q abane été un traitre?
    le petit club restera petit (il a joué la finale de la coupe d afrique devant 8 000 spectateurs ...le grand club l'a joué devant 80 000 et l'a remporté dés sa première participation) c'est ce qqui fait l'norme différence entre les 2 clubs !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.