dimanche, 26 juillet 2015 01:17

Doit-on changer une équipe qui gagne ?

Écrit par Farid GH.
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Installée dans le confort des victoires, la majorité des supporters s’offusquera que l’on ose poser cette question. Fin de cette mini chronique, puisque la majorité a toujours raison et qu’il convient de la satisfaire.

Mais, comme la raison c‘est la faculté de penser, je prends le risque de suivre une voie déraisonnable en dépit de la voix remplie à la fois de sagesse et de vérité qui me murmure à l’oreille "voyons, on ne change pas une équipe qui gagne". Car, malgré les trois victoires enregistrées et les neuf points engrangés, j’avoue que ma raison a vacillé. Force est de reconnaitre qu’hormis le résultat comptable, la production de l’équipe nous a souvent laissé sur notre faim, tant au niveau de la qualité du jeu collectif que par le rendement individuel de certains joueurs.

 

 

 

C’est pourquoi, une fois l’euphorie de la victoire dissipée, une analyse technique des trois matchs joués est plus que nécessaire. S’il est nécessaire d’apporter des changements dans la composante de l’équipe, le staff technique doit avoir le courage de le faire, sans attendre l’opportunité d’une blessure ou la suspension du ou des joueurs incriminés. Camper sur des certitudes trompeuses et rester figé dans une stratégie consistant à prendre les mêmes et à recommencer au seul prétexte que la victoire est collective, donc due à chacun individuellement, me semble une conception simpliste est aléatoire qui risque, à terme, de mener l’équipe vers d’amères déconvenues. Il est évident que de nombreux facteurs entrent en action dans la réussite ou l’échec d’une équipe ; mais les causes fondamentales sont sa composition et le système adopté par le maitre d’œuvre, à savoir l’entraineur.

Nous n’avons pas la prétention de lui apprendre son métier, mais il n’en demeure pas moins qu’il est doit assumer avec courage et objectivité son rôle de leader du groupe, en identifiant avec pondération les éléments endogènes mais aussi exogènes, interférant positivement ou négativement non seulement dans le résultat, mais surtout dans la production de l’équipe. Il ne doit surtout pas occulter la part de la chance qui a été un accélérateur de réussite à l’occasion de nos trois victoires. Il est, certes, vrai qu’en sport, comme dans la vie en général, la chance est nécessaire à la réussite ; mais la chance est versatile et peut tout aussi bien vous tourner le dos, à tout moment. Etudier les raisons d’un échec afin d’en tirer les enseignements et y apporter les correctifs, rien de plus normal ; en revanche, le gout sucré du succès pousse inconsciemment à la satisfaction, voire à l’autosatisfaction. Quoi de plus naturel, en somme, de croire, lorsque nous avons gagné, que nous sommes les plus forts et, conséquemment, ne pas prendre le risque d’apporter des changements de peur de briser l’esprit d’équipe. Pourtant, après avoir savouré ces victoires, la vérité nous oblige à reconnaitre que si certains éléments ont été déterminants, voire décisifs, d’autres n’ont pas eu le rendement escompté. La panique constatée en fin de match face aux trois équipes, qui n’étaient pas à l’évidence des foudres de guerre, est symptomatique des insuffisances criardes de l’équipe. Doit-on donc pour autant reconduire, systématiquement, les membres de cette équipe sous prétexte que c’est un collectif et que chaque membre est un maillon solidaire de la chaine ? Je dirai pour ma part, que dans une chaine, un maillon faible peut fragiliser la plus solide des chaines et provoquer, à un moment ou un autre, sa rupture. Voilà pourquoi, il faut avoir le courage et le bon sens de changer les maillons faibles afin d’en retirer une véritable plus-value intrinsèque, seule garantie d’une solidité pérenne...avant qu’il ne soit trop !

Voilà pourquoi, j’estime qu’en dépit des résultats positifs sur le plan comptable, "il faut changer une équipe qui gagne, car une équipe qui gagne dans la durée, est une équipe qui sait changer" (dixit Coach J.M Philipon)

 

Par Farid Gh.

Lu 1751 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.