mercredi, 04 décembre 2013 02:22

Fat and furious *

Écrit par Ipanéma
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le gros va parler ! Il est furieux ! Tellement furieux qu’il n'a pas résisté à l'envie de se laisser aller à un exercice dans lequel il excelle…l’art de l’embrouille.

Ainsi, pour justifier le nul de son équipe concédé face aux bougiotes du MOB, sans s’attirer la grogne des supporters kabyles, Hannachou tire sur tout ce qui porte un sifflet, policiers de la circulation exclus, et trouve anormal que les arbitres n’accordent pas de penaltys à son équipe.

Ya âadjaba, en 13 journées de championnat, pas un seul petit penalty de sifflé à l’avantage de son équipe, reproche-t-il à Lacarne !

Crime de lèse-majesté commis à l’égard de son équipe qui ne sait plus à quel saint se vouer, Sidi Baloua compris, pour se voir accorder un penalty, un seul coup pied de réparation que les hommes en noir s’entêtent à lui refuser.

Hannachou nous a habitués à ce type d’écran de fumée lâché en vue de faire diversion et de tenter d’embrumer les frondeurs supporters du club de la capitale de la Kabylie.

Son équipe ne perd jamais parce que l’adversaire a été meilleur. Ses échecs, elle les doit à l’arbitre, à l’horaire de la rencontre, à l’état des vestiaires, au mauvais accueil, à Houasnia, à Hallalchi, à Lacarne et même à…l’USMA ! Oui, oui, vous avez bien lu…L’USMA, objet de tous ses soucis et de toutes ses angoisses.

Pitoyable Hannachou qui va vider son sac chez le "micro d’or", l’animateur aux millions d’auditeurs qui déserte les studios de la 3, le temps de 45 minutes ennahariennes, pour recueillir les états d’âme du monticole.

Ainsi, grâce à la feuille de chou partisane autoproclamée "number one de la presse sportive algérienne" (pô,pô,pô !) qui donne l’info en avant-première, probablement avec l'idée de nous mettre l’eau à la bouche, nous apprenons que le monticole s’étonnera, au cours de cette émission, qu’au cours de la même journée de championnat jouée le week end dernier, l’USMA ait pu bénéficier d’un penalty, à Blida, alors que la JSK, à Tizi Ouzou, n’a eu que dalle.

Pourtant, les matchs se sont déroulés dans deux villes qui se situent au pied de deux montagnes. Deux légendaires montagnes…Alors, pourquoi accorde-t-on à Chréa ce qu’on refuse au Djurdjura, s’indigne le rochassier kabyle. Un rochassier qui, sous la férule d’un animateur tendancieux, essaiera de jouer au varappeur. Seulement, la paroi à laquelle il tente de s’attaquer est abrupte, car cette paroi s’appelle USMA…

Il était attendu que la réussite des Rouge et Noir fasse des envieux et provoque des contrariétés. Lorsque ces sentiments sont exprimés avec un minimum de sportivité, même feinte, l’envie ainsi manifestée est admise.

Mais que l’hostilité et le dépit soient étalés sans retenue et, surtout, exagérément teintée de mauvaise foi, voilà qui dénote d’une aversion sans limite pour un club dont la réussite dérange, étrangle.

Le mercato d’hiver va bientôt débuter…Economiser vos devises Da Moh…Ne cherchez pas l’hypothétique oiseau rare…offrez-vous, plutôt, des arbitres maison qui siffleront des penaltys en faveur de votre équipe…Vous décrocherez, peut-être, le titre !

* Gros et furieux

Lu 1263 fois

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.