mardi, 26 février 2013 18:21

Le désamour !

Écrit par Ipanéma
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Des tribunes affreusement vides pour une rencontre de ¼ de finale de la Coupe de l’UAFA. Ce n’était, certes, pas une affiche qui devait attirer une grande affluence, d’autant que l’USMA avait assuré sa qualification au match "aller" en atomisant une bien faible équipe d’El Boqâa. On savait que le froid glacial qui sévit à Alger, la programmation en milieu de semaine de la rencontre et sa retransmission à la télé n'allaient pas inciter le public à se rendre nombreux au stade Omar Hamadi.


Mais de là à voir évoluer l’USMA dans une ambiance de huis clos, il y a un pas que les supporters usmistes ont franchi en s'abstenant d'aller encourager leur équipe. On aurait pu facilement les compter tellement ils étaient rares les usmistes à avoir posé leur séant sur le froid béton des travées du stade Omar Hamadi, aujourd’hui. A peine, quelques dizaines.

Plus de policiers et d’employés du stade que de spectateurs.

Les raisons invoquées plus haut suffisent-elles à expliquer ce désintéressement des supporters usmistes pour leur équipe ?

Nous serions tentés de répondre par la négative tant les supporters usmistes nous ont habitué à être près de leur formation, y compris lorsqu’il n’y avait pas de challenge en jeu.

C’est plutôt à un divorce, entre l’équipe actuelle et les supporters usmistes, que nous sommes en train d’assister. Une équipe qui fait illusion le temps d’une rencontre pour se métamorphoser, le weekend d’après, en onze pantins qui donnent l’impression de s’ennuyer sur un terrain.

Les supporters ne sont pas dupes, ils se trompent rarement ! L’équipe ne joue plus au ballon. Elle donne l’impression de remplir une formalité, presque une corvée.

L’USMA a perdu son football. A ce rythme, elle risque de perdre son public !

Lu 4770 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.