USM-Alger :.. Le Carrefour de tou(te)s les Usmistes - Tous les articles

Opposés à une formation d’un niveau appréciable, les Rouge et Noir savaient que la tâche n’allait pas être facile en ce mercredi 09 novembre et les premières minutes du match l’ont bien prouvé. On pensait que cette équipe de Cape Town City allait être gênée par la fraîcheur de cette soirée sétifienne et que le tartan du stade du 08 mai 45 serait un handicap pour des joueurs qui ont l’habitude d’évoluer sur des surfaces naturellement gazonnées.

2ème tour préliminaire supplémentaire de la Coupe de la CAF (retour)
Mercredi 09 novembre 2022, 18h00
Stade du 08 mai 1945 - Sétif

MÉTÉO
Un temps partiellement nuageux est prévu à Sétif, demain en début de soirée. Le mercure affichera 18° à l’heure du match (18h00), le vent sera faible alors que le taux d’humidité avoisinera les 40%.

LES ARBITRES
Cette rencontre de la deuxième manche du 2e tour préliminaire additionnel de la Coupe de la CAF sera dirigée par un quatuor togolais conduit par l’arbitre Aklesso Gnama assisté de Komlan Domenyo Adiwotso et Jonathan Koffi Ahonto. Kouassi Attisso Attiogbe a été nommé 4ème officiel pour ce match.
Le tunisien Bechir Hassani et le soudanais Mamoun Bushara Nasir ont été désignés respectivement accesseur des arbitres et commissaire au match

LES ÉCHOS DU MATCH
L’USMA joue la suite de sa saison africaine avec la réception de la formation Sud Africaine de Cape Town City FC. Les Citizens d’Eric Tinkler viennent avec la ferme intention de se qualifier alors que les Rouge et Noir de Boualem Charef doivent également s’imposer pour se qualifier à la phase des poules de la Coupe de la Confédération CAF.
L’enjeu pour les deux équipes est donc le même : une qualification pour la phase de poules dans un stade du 08 mai 1945 tout acquis aux usmistes. Mais les Rouge et Noir devront livrer une rencontre pleine et corriger leurs lacunes pour espérer battre les Bleu et Or.
L’entraîneur de l’USMA n’est pas allé par quatre chemins au moment de parler de la rencontre décisive à venir contre Cape Town City FC. Boualem Charef dira que c’est un match couperet et qu’il ne faut pas trop se prendre la tête. Les joueurs sont suffisamment bons pour gagner, mais il faut qu’ils restent vigilants.
Jusque-là, l’USMA a connu un bon parcours africain au cours de cette édition 2022-2023 : deux victoires contre l’ASC Kara et un nul devant Cape Town City FC au Cap, en attendant le match retour à domicile.
À l’aller, les Rouge et Noir n’avaient pas démérité au DHL Stadium et auraient même pu l’emporter s’ils s’étaient montrés plus adroits.
Deux équipes qui vont jouer la qualification au prochain tour mercredi en début de soirée, mais seul un club décrochera le ticket pour la phase des poules.
L’USMA a son destin en main à condition de gagner contre la formation de Cape Town City FC qui, bien que tenue en échec chez elle, n’a plus rien à perdre et viendra tenter l’exploit à Sétif pour se qualifier. Les Rouge et Noir reçoivent, mais le stade du 8 mai 45 reste un terrain neutre et les sud africains le savent bien. Il faudra néanmoins compter avec l’apport du public usmiste et ententiste qui sera entièrement acquis aux usmistes et qui, nul doute, constituera ce fameux douzième homme capable de pousser son équipe vers la victoire.

Des soucis à gommer pour l’USMA
Pour espérer vivre une belle soirée, l’USMA devra rendre une copie parfaite sur le rectangle vert. Pour cela, quelques soucis footballistiques doivent être gommés. Parmi eux, le choix des joueurs qui formeront le onze de départ. Boualem Charef reconduira-t-il Bouchina au poste de latéral gauche ? Composera t-il son milieu de terrain avec les mêmes joueurs alignés au DHL Stadium ? Osera t-il quelques changements en attaque ? Rien n’est moins puisque le coach usmiste, imperturbable, reste dans la continuité dans le choix des joueurs.
Les autres soucis sont la gestion des moments faibles de l’équipe, notamment en seconde période où les usmistes répondent moins présent, mais surtout cette inefficacité récurrente des attaquants devant le but adverse.
L’animation offensive usmiste sera aussi déterminante : Aymen Mahious sera attendu pour concrétiser les occasions de son équipe avec probablement Meziane à la baguette près de lui. Boualem Charef a également de la variété sur le front de son attaque...alors pour marquer il pourra peut-être compter aussi sur son ailier Belem – qui retrouve progressivement sa forme – sur Aït El Hadj, Bousseliou ou Bouchouareb (si ces deux derniers sont retenus).
En face, Cape Town City FC n’est pas impérial depuis le début de la compétition africaine (battu en aller et retour et sorti dès les 1/16e de finale de la LDC par les angolais de Luanda et tenu en échec sur son terrain par l’USMA au cours de la première manche des 16e de finale bis de la Coupe de la CAF). Si l’USMA met les bons ingrédients dans ce match, la victoire et donc la qualification sont envisageables.

LE GROUPE ROUGE ET NOIR
L’effectif presque au complet (25 joueurs) a effectué le déplacement à Sétif où il se trouve depuis dimanche. Seuls Messala, toujours blessé, Zouari et Othmani, en phase de réathlétisation, manqueront à l’appel. Tous les autres sont à la disposition de Boualem Charef qui ne dégagera sa liste des 18 qu’aujourd’hui, veille de match.
Le groupe usmiste est composé de :
Benbot, Benchelef, Zemmamouche, Radouani, Loucif, Baouche, Beneddine, Bouchina, Alilet, Belaïd, Bekakchi, Chita, Benzaza, Merili, Benkhelifa, Djahnit, Mahious, Bacha, Aït El Hadj, Meziane, Belem, Belkacemi, Al Haraish, Bouchouareb, Bousseliou

LA PAROLE AUX COACHS
A la veille du départ de l’équipe pour Sétif, Boualem Charef dira qu’il y a une amélioration dans le jeu de l’équipe et l’acquisition de l’expérience qui manque à beaucoup de ses joueurs. Le but est d’améliorer le rendement de l’équipe tout en glanant le maximum de points et de succès.
S’agissant de la rencontre de mercredi, l’entraîneur usmiste dira que ses joueurs sont motivés à l’idée de jouer la phase des poules de la Coupe de la Confédération CAF et qu'ils feront tout pour s’imposer devant l’adversaire sud africain, même s’il avoue que la récupération a été diversement constatée chez ses éléments. Boualem Charef ajoutera qu’il attendra demain, lundi 07 novembre, pour avoir une meilleure idée sur l’état physique de ses joueurs. Il insistera sur le fait que la rencontre de demain ne sera pas facile face au vice champion d’Afrique du Sud dont le football est l’un des meilleurs sur le continent sur le plan de l’organisation et des moyens structurels dont disposent les clubs. L’USMA va jouer contre un adversaire qui est loin d’être un faire valoir et la vigilance doit être de mise. Les usmistes sont conscients de cela et affichent beaucoup de motivation et une grande concentration
Aujourd’hui encore, en conférence de presse, Boualem Charef a tenu à souligner la valeur de l’adversaire. L’entraîneur usmiste s’est dit satisfait d’avoir sous la main, pour la première fois de la saison, 25 joueurs. Il reviendra sur le niveau inégal de préparation et de récupération des uns et des autres et espère pouvoir disposer d’un groupe homogène sur tous les plans dans peu de temps. Il s’est dit optimiste quant à l'issue du match de demain, même s’il reconnait que la tâche sera difficile, et croit aux capacités de ses joueurs.

De son côté, Eric Tinkler, le coach sud africain, déclarera que son équipe viendra à Sétif pour se qualifier. Il dira que ses joueurs ont livré une bonne partie au match aller et auraient pu l’emporter si ses attaquants avaient été plus adroits devant les buts adverses. Il ajoutera que les chances de son équipe sont intactes, que ses joueurs vont les défendre à fond et qu’ils sont déterminés à réaliser l’exploit de revenir à la maison avec la qualification en poche.

LE POINT SUR L'ADVERSAIRE
La prestation de Cape Town City FC au match « aller » a été moyenne et, si l’équipe possède quelques bonnes individualités à l’image du néo international Mayo ou du capitaine Mkhize, elle a quand même montré des lacunes que devraient exploiter les Rouge et Noir, mercredi à Sétif.
Il faudra cependant se méfier des Sud Africains du CTCFC, forts dans les duels où ils s’imposent souvent grâce à leur masse athlétique. Techniquement, ils sont au-dessus de la moyenne et capables de mettre en danger une USMA qui manquerait de concentration et de vigilance. Les usmistes sont avertis…

LE GROUPE SUD AFRICAIN
L’entraîneur Eric Tinkler s’est déplacé à Sétif avec le même groupe qui a été convoqué au match « aller ». Ils sont au nombre de 22 :
Keet, Mpandle, Mkhize, Lakay, Keith Groeneveld, Van Heerden, Fielies, Fasika, Bender, Cupido, Nodada, Ambina, Mokeke, Makola, Daniels, Mayo, Kajally, Darwin Gonzales, Goedeman, Martin, Mdantsane, Lekay

HISTOIRE
L’USMA et la formation de Cape Town City FC se sont rencontrés pour la première fois le 02 novembre dernier au DHL Stadium. Elles n’ont pas réussi à se départager et se sont séparées sur le score nul et vierge de 0 à 0. Demain, ce sera donc la seconde fois qu’elles seront opposées. Elles se livreront bataille pour un ticket à la phase des poules de la Coupe de la Confédération CAF.

Dans un match qu’ils auraient pu gagner, comme ils auraient pu le perdre d’ailleurs, les Rouge et Noir n’ont pas compromis leurs chances de qualification. Et c’est là l’essentiel !

2ème tour préliminaire supplémentaire de la Coupe de la CAF (aller)
Mercredi 02 novembre 2022, 17h00 (heure algérienne)
DHL Stadium – Le Cap

MÉTÉO
Des intervalles nuageux sont prévus au Cap, mercredi en fin d’après-midi. Le mercure affichera 28°, à l’heure du match (17h00, heure algérienne), le vent sera faible alors que le taux d’humidité avoisinera les 41%.

LES ARBITRES
Cette rencontre de la première manche du 2e tour préliminaire additionnel de la Coupe de la CAF sera dirigée par un quatuor rwandais conduit par l’arbitre Samuel Owinkinda assisté de Dieudonné Mutuyimana et Justin Karangwa. Jean Claude Ishimwe a été nommé 4ème officiel pour ce match.

LES ÉCHOS DU MATCH
Première confrontation entre les deux équipes même si ce n’est pas la première fois que l’USMA croise sur son chemin une équipe sud africaine.
La formation de Cape Town City FC a été sortie en 16e de finale de la Ligue des Champions CAF par les angolais de Petro de Luanda en se faisant battre en aller et retour (0-3 et 1-0). De son côté, l’USMA s’est qualifiée à ce tour en s’imposant sans grandes difficultés devant les togolais de l’SC Kara (0-2 et 2-1).
L’empoignade de demain en fin de journée s’annonce indécise entre deux formations qui se rencontrent pour la première fois. Les Bleu et Or ont joué samedi une rencontre de championnat et se sont inclinés (2-1) alors que les Rouge et Noir ont eu une semaine pour récupérer de leur dernier match joué et gagné devant le PAC (2-1) et se préparer pour la rencontre de demain. Les Sud Africains auront l’avantage du terrain alors que les usmistes pourraient souffrir du long déplacement qu’ils ont effectué et de l’absence de quelques cadres que Boualem Charef ménagera. Sinon, les conditions seront excellentes demain au DHL Stadium pour pratiquer du beau football. Un public loin d’être hostile, un beau stade que surplombe l’imposante montagne de la Table, une pelouse parfaite et en face une équipe qui joue au football, sans user d’anti jeu.

LE GROUPE ROUGE ET NOIR
Si on excepte les joueurs qui sont toujours blessés (Zouari, Messala) ou qui n’ont pas totalement récupéré de leurs blessures (Othmani), le reste de l’effectif usmiste devrait faire le voyage au Cap. Y compris les internationaux A’ que Madjid Bougherra a libéré parmi lesquels Radouani et Meziane qui se sont blessés au cours de la rencontre que l’EN A’ a joué contre le Mali.
Le sélectionneur national aurait pu faire l’effort de laisser les 6 internationaux usmistes à la disposition de leur club d’autant qu’il l’a fait avec d’autres clubs dans un passé pas très lointain. En participant à la Coupe de la CAF, l’USMA représente également l’Algérie, non ? La priver de ses meilleurs éléments ou les libérer à la veille du départ d’un long voyage et au lendemain d’un match de l’EN A’ que beaucoup d’entre eux joueront, c’est précipiter son élimination ou, tout au moins, la fragiliser.
Evidemment, d’aucuns mettront en avant l’intérêt national et la priorité à donner à l’EN A’. Cela ne pourra être bien compris que lorsque tous les clubs seront placés sur un même pied d’égalité.
Ceci dit, le coach usmiste devra s’arranger pour présenter le meilleur onze possible face aux sud africains. Ce qui n’est pas évident lorsqu’on prépare l’équipe avec des réservistes et des U19 et que le jour du match on espère de la cohésion, des automatismes et une tactique comprise de tous sur le terrain. Boualem Charef titularisera les plus en forme sur le plan physique quitte à laisser sur le banc de touche des éléments qui ont une influence certaine sur le jeu de l’équipe. Le groupe usmiste devrait donc être composé de :
Benbot, Benchelef, Zemmamouche, Radouani, Loucif, Baouche, Bouchina, Alilet, Belaïd, Bekakchi, Chita, Benzaza, Merili, Benkhelifa, Djahnit, Mahious, Bacha, Aït El Hadj, Meziane, Belem, Belkacemi, Al Haraish, Bouchouareb

LA PAROLE AU COACH
En conférence de presse, Boualem Charef dira que l’objectif premier de l’USMA est d’atteindre la phase des poules de la Coupe de la CAF. Il est aussi de permettre aux joueurs, dont la moyenne d’âge se situe entre 23 et 24 ans, d’acquérir de l’expérience dans la compétition continentale et de s’aguerrir au contact des équipes africaines dont le jeu est différent du nôtre. Le coach usmiste ajoutera que ses joueurs vont tout faire pour atteindre la phase des poules même si leur préparation ne s’est pas faite dans les meilleures conditions possibles. Six (6) joueurs, et non des moindres, ont rejoint l’EN A’, ce qui l’a contraint à faire travailler les joueurs sur le plan individuel au détriment du travail collectif Boualem Charef dira qu’il restera une séance d’entraînement à effectuer avant le match face aux sud africains, séance au cours de laquelle il essayera d’axer l’essentiel du travail sur la cohésion entre joueurs. L’entraîneur de l’USMA dira espérer qu’à l’avenir il y aura une meilleure coordination entre les clubs de la ligue 1, les sélectionneurs nationaux des différentes catégories et les instances du football (FAF et LFP) pour qu’aucune partie ne soit lésée. Comme pour le match joué devant les togolais de l’ASC Kara, l’USMA va aborder la rencontre face aux sud africains en comptant sur les qualités de ses joueurs, même si le staff technique prendra en compte les points forts et les points faibles de l’adversaire dont il a visionné quelques séquences de rencontres. Ce match, les joueurs vont le disputer sur le terrain en espérant que le long voyage qu’ils auront effectué et les formalités administratives n’influeront pas négativement sur leur rendement..
Questionné sur le fléchissement physique de son équipe durant les deuxièmes moitiés de matchs, Boualem Charef dira que certains de ses joueurs sont jusqu’à présent en phase de préparation puisqu’ils n’ont rejoint le groupe que quelques jours avant le début de la compétition nationale (Djahnit, Benkhelifa, Al Haraish, Aït El Hadj, Othmani). C’est ce qui explique, selon lui, le déséquilibre entre les joueurs sur le plan physique.
Revenant sur l’état de fatigue relevé chez certains joueurs, le coach usmiste précisera que l’enchainement des matchs et les longs déplacements effectués en terre africaine font que l’USMA et les autres clubs nationaux engagés en compétitions africaines éprouvent des difficultés à vite et bien récupérer.
Il dira que son équipe n’a pas effectué la préparation qu’il aurait souhaité qu’elle fasse, mais ajoutera qu’il n’allait pas se plaindre. Charef répètera que son souhait est qu’à l’avenir il y ait une meilleure coordination entre les techniciens des différentes sélections nationales et les clubs.
L’USMA ira au Cap pour ramener le meilleur résultat possible, en attendant de faire la différence lors du match « retour » avec la récupération de l’ensemble des joueurs.
A propos des blessures de Meziane et Radouani durant le match de l’EN A’ devant le Mali, le coach usmiste répondra ne rien pouvoir faire à ce sujet. En football, les blessures font partie des risques du métier. Il terminera en disant espérer que leurs blessures ne sont pas trop graves et qu’il verrait avec le staff médical dans quelle mesure les deux joueurs pourront participer au match de mercredi, ne serait-ce que durant une partie du match.

LE POINT SUR L'ADVERSAIRE
Cape Town City FC, vice champion de la Premier Soccer League en 2022, n’est pas le plus connu des clubs sud africains. Les Citizen vivent à l’ombre de formations beaucoup plus couronnées sur les scènes nationale et internationale telles que le Mamelodi Sundowns FC ou l’Orlando Pirates FC
L’équipe des Bleu et Or est plus ou moins équilibrée dans ses lignes, avec tout de même une défense qui accuses quelques lacunes, notamment au niveau de l’axe central et sur le côté gauche. Par contre, le compartiment offensif sud africain est assez percutant avec Khanyisa Mayo et Gonzales, deux attaquants talentueux que les défenseurs usmistes devront surveiller comme du lait sur le feu.
Cape Town City FC renferme quelques bons jeunes que le coach sud africain n’hésite pas à aligner à l’image de Luke Daniel (18 ans), Jaedin Rhodes (19 ans), Drameh Kajally (19 ans) ou de l’international U23 camerounais Ambina
Samedi, le CTCFC a joué et perdu (2-1) un match de PSL devant Marumo Gallants/ Les Citizens sont dans les profondeurs du classement (13e) alors que la fin de la phase « aller » est toute proche. Une position qui ne reflète nullement la valeur de cette équipe dont il faudra se méfier.

LE GROUPE SUD AFRICAIN
Sous la conduite de l’entraîneur Eric Tinkler, le groupe du CTCFC devrait être composé des joueurs suivants :
Keet, Mpandle, Mkhize, Lakay, Fielies, Fasika, Bender, Cupido, Mokhuda, Nodada, Ambina, Mou, Mokeke, Makola, Daniels, Mayo, Kajally, Darwin, Rhodes, Goedeman, Martin, Gonzales

HISTOIRE
L’USMA et la formation de Cape Town City FC ne se sont jamais rencontrées avant ce double duel qu’elles s’apprêtent à se livrer.

Malgré une assez bonne première période, les coéquipiers de Meziane ont eu toutes peines du monde pour venir à bout d’une formation hydratée bien en place et appliquée.

5ème journée du championnat national de Ligue 1 – 2022-2023 (mise à jour)
Mardi 25 octobre 2022, 16h00
Stade Omar Benrabah – Dar El Beïda

MÉTÉO
Mardi après-midi, le ciel se voilera progressivement sur Dar El Beïda. Le mercure affichera 30°, à l’heure du match (15h00), avec un ressenti de 34°, le vent sera faible alors que le taux d’humidité avoisinera les 30%.

LES ARBITRES
Cette rencontre de mise à jour (5e journée) du championnat national de Ligue 1 sera dirigée par l’arbitre Hamza Bouslimani assisté de El Habib Belbachir et Nacereddine Ouazza. Amine Hansal a été nommé 4ème officiel pour ce match.

LES ÉCHOS DU MATCH
Quoi de mieux qu’un derby, si petit soit-il, pour permettre à l’USMA de retrouver de la confiance et repartir de l’avant. Actuellement 4e au classement, l’équipe de Boualem Charef marque quelque peu le pas. En effet, après quatre victoires consécutives, les Rouge et Noir ont vu leur belle série stoppée par les oranais du MCO. Puis le cap togolais franchi, les usmistes ont été accrochés à « domicile » par la JS Saoura. Entre la belle série de l’entame de saison et ces deux faux pas, un grain de sable semble s’être introduit dans la mécanique usmiste. Les automatismes et la confiance semblent s’être envolés. Contre Béchar, après une première mi-temps de bonne facture avec quelques occasions et une illumination de Mahious pour ouvrir le score, les hommes de Boualem Charef ont été pris à la gorge en seconde période avec trop peu de cohérence dans le jeu, contrairement à leurs adversaires qui ont profité pour se relancer. Incapables de reprendre l’avantage, les Rouge et Noir n’ont pris qu’un point frustrant qui ne favorise pas la confiance. Aussi, ce mardi après-midi, les usmistes devront faire preuve de fraîcheur et de culot pour faire mal aux pacistes.
L’USMA a réalisé un bon début de saison en termes de résultats mais un mauvais quand il s’agit d’animation et de jeu pur. Boualem Charef semble avoir du mal à imposer sa patte.
C’est le moment pour lui de relancer une deuxième série positive en frappant un joli coup au stade Omar Benrabah.

LE GROUPE ROUGE ET NOIR
L’USMA risque d’être fortement handicapée par de nombreuses défections dues aux blessures de plusieurs joueurs et à la suspension d’Alilet.
Si Mahious, Radouani et Benkhelifa qu’on annonce incertains seront présents, Boualem Charef, fidèle à ses choix depuis le début de saison, ne devrait pas trop chambouler la composante de son groupe. et devrait présenter le même onze qui a débuté la partie devant la Saoura, au grand dam des supporters usmistes qui réclament du changement dans le choix des joueurs à aligner. A un Djahnit qui a du mal à prendre les clés du jeu et à retrouver le rayonnement qu’il avait à Sétif, les supporters réclament Aït El Hadj qui a eu un temps de jeu presque inexistant ou qui a été aligné à un poste peu adéquat pour briller comme il l’a fait en fin de saison dernière. Boualem Charef aura peut être une carte à jouer s’il décide de le titulariser. Rien n’est moins sûr lorsqu’on sait que le coach usmiste dit connaître ses joueurs mieux que quiconque.
C’est probablement vrai même s’il continuera à être sous les feux des critiques de nombreux supporters usmistes, pas convaincus par ses choix.
Le groupe usmiste devrait donc être composé de : Benbot, Benchelef, Zemmamouche, Radouani ( ?), Loucif, Baouche, Belaïd, Bekakchi, Bouchina, Chita, Benzaza, Benkhelifa ( ?), Merili, Djahnit, Mahious ( ?), Bacha, Belkacemi, Belem, Meziane, Bousseliou, Aït El Hadj.

LE POINT SUR L'ADVERSAIRE
Après deux défaites consécutives – les deux à domicile – face au CSC puis à l’USMK, le PAC s’est repris quelque peu en battant chez lui la lanterne rouge chelghoumie puis en allant ramener le nul d’El Bayadh. En apparence, le PAC n’est plus cette équipe qui damait le pion aux meilleurs. Mais, il ne faut pas se leurrer, l’USMA secouée par son semi échec de vendredi dernier n’aura pas la tâche facile

LE GROUPE PACISTE
Francisco Chalo, l’entraîneur paciste, devrait reconduire le groupe qui est allé imposer le nul au MCEB ; On devrait donc retrouver dans une liste élargie :
Boussouf, Sahnoun, Hamidi, Lâalem, Saïs, Tahri, Kherbouche, Mancer, Douar, Dehiri, Boukaboul, Boukerma, Aouad, Benmâaziz, Tahar, Kassis, Redjem, Hichem, Bouzida et Messiad

HISTOIRE
Historique des cinq derniers USMA - PAC
- le 25/01/2022 : USMA 2-0 PAC
- le 09/08/2021 : USMA 2-1 PAC
- le 02/01/2020 : USMA 1-0 PAC
- le 02/03/2019 : USMA 1-2 PAC
- le 26/08/2017 : USMA 2-1 PAC

Sur les 05 dernières réceptions du PAC, les usmistes ont remporté 04 victoires contre 01 pour leurs adversaires

Leur dernière confrontation au stade Omar Benrabah de Dar El Beïda
La dernière confrontation entre les deux équipes au stade Omar Benrabah de Dar El Beïda avait vu l’USMA l’emporter grâce à un but de Zineddine Belaïd (0-1). C’est le PAC qui recevait.

samedi, 22 octobre 2022 17:04

USMA 1 – 1 JSS : Un coup de mou ?

Écrit par
Au terme d'une rencontre très contrastée, la JSS a contraint l’USMA au partage des points, chacune des deux équipes ayant eu sa mi-temps. La première pour les Rouge et Noir qui ont mené 1 à 0. La seconde pour les becharis qui ont réussi à égaliser puis à préserver le score jusqu’à la fin de la partie.

9ème journée du championnat national de Ligue 1 – 2022-2023
Vendredi 21 octobre 2022, 15h00
Stade Omar Benrabah – Dar El Beïda

MÉTÉO
Un temps généralement dégagé est prévu à Dar El Beïda demain, vendredi. Le mercure affichera 28°, à l’heure du match (15h00), avec un ressenti de 32°, le vent sera faible alors que le taux d’humidité avoisinera les 40%.

LES ARBITRES
Cette rencontre de la neuvième journée du championnat national de Ligue sera dirigée par l’arbitre international Mustapha Ghorbal assisté de Abdelhak Etchiali et Mokrane Gourari. Amine Benzohra a été nommé 4ème officiel pour ce match.

LES ÉCHOS DU MATCH
L’USMA et la JSS se remettent à la compétition locale après avoir connu des fortunes diverses en coupe de la CAF. Les Rouge et Noir se sont qualifiés sans trop de difficultés alors que les saouris ont vu leur aventure stoppée net dès leur entrée en lice.
Ceci pourrait laisser penser que l’USMA profiterait de cette situation, mais rien n’est moins sûr lorsqu’on connait la capacité des joueurs de cette formation de Bechar à surmonter leur déception et à refaire surface.
Aux usmistes d’aborder ce match avec la détermination voulue pour prendre les points de la victoire et repartir pour une nouvelle dynamique de victoires après le faux pas d’Oran.

LE GROUPE ROUGE ET NOIR
Outre les joueurs blessés (Zouari, Othmani, Messala et Al Haraish) qui manqueront à l’appel, Alilet suspendu pour deux matchs, ratera également ce rendez-vous. Aït El Hadj qui a repris les entraînements en solo pourrait figurer dans la liste élargie de Boualem Charef, mais devrait être ménagé pour les prochaines échéances. Idem pour Bousseliou qui tarde à revenir à la compétition et qui devra attendre encore avant de pouvoir figurer dans l’équipe rentrante..
Le groupe usmiste devrait donc être composé de : Benbot, Benchelef, Zemmamouche, Radouani, Loucif, Baouche, Belaïd, Bekakchi, Bouchina, Chita, Benzaza, Benkhelifa, Merili, Djahnit, Bacha, Mahious, Belkacemi, Belem, Meziane, Bousseliou, Aït El Hadj.

LE POINT SUR L'ADVERSAIRE
Eliminée en Coupe de la CAF par les ivoiriens de Gagnoa, mal en point en championnat avec une série de revers dont le tout dernier concédé à domicile devant le CRB, la JSS qui flirte avec les profondeurs du classement (13e) va reporter tous ses espoirs en compétitions nationales (ligue 1 et Coupe d’Algérie) où elle compte quitter la zone des potentiels relégables dans un premier temps puis jouer ses chances à fond pour bien figurer en fin de saison.

LE GROUPE BECHARI
Après les départs du technicien tunisien Nacif Bayaoui puis de l’entraîneur algérien Moufdi Cherdoud, c’est Djallit qui assure l’intérim à la barre technique de la JSS en attendant la venue d’un nouveau coach. Djallit qui connait parfaitement le groupe saouri ne devrait pas trop chambouler la composante de la liste des joueurs appelés à se déplacer à Alger. On devrait donc retrouver dans une liste élargie :
Saïdi, Hadji, Ouis, Zaïtri, Mokadem, Amrane, Mebarki, Benkouider, Bâaziz, Akacem, Bouchiba, Mellal, Sâadi, Kaïdi, Benyahia, Hamia, Belatreche, Sâad, Lhamri, Bangoura, Doucen, Boutouala

HISTOIRE

Historique des dix dernières confrontations avec la JSS à Alger (Omar Hamadi)
*le 05/03/2022 : USMA 0-0 JSS
• le 16/05/2021 : USMA 2-0 JSS
• le 04/11/2019 : USMA 4-1 JSS
• le 26/01/2019 : USMA 2-0 JSS
• le 16/11/2017 : USMA 0-2 JSS
• le 14/06/2017 : USMA 5-2 JSS
• le 09/04/2016 : USMA 1-2 JSS
• le 29/11/2014 : USMA 3-1 JSS
• le 01/03/2014 : USMA 1-0 JSS
• le 27/04/2013 : USMA 0-0 JSS

Sur les 10 dernières confrontations entre les deux équipes en Ligue 1 au stade Omar Hamadi, les usmistes ont remporté 06 victoires contre 02 pour les saouris. Il y a eu 2 matchs nuls entre les deux équipes.

- Leur dernière confrontation à Alger (Omar Hamadi)
La dernière confrontation entre les deux équipes à Alger s’est jouée au stade Omar Hamadi. Les deux équipes s’en étaient retournées dos à dos (0-0), mais l’USMA s’était vue refusée un but parfaitement valable inscrit par le regretté Bilal Benhamouda pour une position d’hors-jeu imaginaire que signala le mal nommé juge assistant Abdelhak Etchiali

lundi, 17 octobre 2022 12:28

USMA 2 – 1 ASCK : Sans surprise !

Écrit par

C’est en effet sans surprise que les Rouge et Noir sont passés au tour suivant de la Coupe de la CAF. D’abord parce que la qualification, les usmistes l’ont assurée en grande partie à Lomé lorsqu’ils sont allées s’imposer sur le terrain de leurs adversaires, ensuite parce que cette équipe togolaise de l’ASCK n’était pas de taille à opposer une quelconque résistance, malgré toute la bonne volonté de ses joueurs et enfin parce que l’USMA a livré un match sérieux dans son ensemble.

2ème tour préliminaire de la Coupe de la CAF (retour)
Dimanche 16 octobre 2022, 19h00
Stade du 08 mai 1945 (OPOW) - Sétif

MÉTÉO
Un temps partiellement nuageux est prévu à Sétif demain, dimanche. Le mercure affichera 16°, à l’heure du match (19h00), le vent sera faible alors que le taux d’humidité avoisinera les 60%.

LES ARBITRES
Cette rencontre de la deuxième manche du 2e tour préliminaire de la Coupe de la CAF sera dirigée par un quatuor libyen conduit par l’arbitre El mabrouk Muhammad assisté de Ibrahim Bukouz et Basm Saef Elnaser. Shuhoub Abdulbasit a été nommé 4ème officiel pour ce match.

LES ÉCHOS DU MATCH
A priori, cela devrait être un match tranquille pour l’USMA. Mais, comme en football rien n’est acquis d’avance, il va falloir que Belaïd et ses coéquipiers abordent cette rencontre avec le sérieux qui sied à ce genre de confrontation. Facile de prime abord mais qui peut s’avérer compliquée si les usmistes prennent de haut leurs adversaires et tombent dans la facilité.
Les togolais de l’ASCK n’ont rien à perdre. Ils joueront avec moins de pression qu’au match « aller » et donneront tout ce qu’ils ont dans le ventre pour créer l’exploit.
Un exploit difficile à réaliser si l’USMA présente se meilleurs atouts, ne prenne pas ce match avec légèreté et l’aborde avec le plus grand respect pour ses supporters et ses adversaires

LE GROUPE ROUGE ET NOIR

L’infirmerie usmiste ne désemplit pas. A Zouari, Othmani et Messala, sont venus s’ajouter Al Haraish (blessure au genou) et Aït El Hadj (adducteurs). Charef pourra certes récupérer Meziane et Bousseliou, mais il est presque certain qu’il les ménagera pour leur permettre d’être en possession de tous leurs moyens dans les jours à venir.
Le groupe usmiste devrait donc être composé de : Benbot, Benchelef, Zemmamouche, Radouani, Loucif, Baouche, Beneddine, Belaïd, Bekakchi, Bouchina, Alilet, Chita, Benzaza, Benkhelifa, Merili, Djahnit, Bacha, Mahious, Belkacemi, Belem, Meziane, Bouchouareb

LA PAROLE AUX COACHS
Lors d’un bref point de presse d’avant match, Boualem Charef est revenu sur le long et harassant déplacement effectué par l’équipe. La préparation du match « retour » a été quelque peu perturbée puisqu’il a fallu accorder plus de temps aux joueurs pour récupérer. S’agissant du nombre important d’occasions ratées au match « aller », le coach usmiste, tout en reconnaissant le manque criard d’efficacité de ses joueurs, dira que ceci remonte à la saison passée déjà et que pour ce début de saison, cela pourrait s’expliquer par la nature de la préparation effectuée par les joueurs au cours de l’été dernier. Il y a un manque évident de confiance en soi et de cohésion entre les joueurs. Mais avec le retour des joueurs qui étaient absents au match aller, notamment de Meziane, Boualem Charef pense que cela devrait mieux se passer pour son équipe. L’adversaire togolais est une équipe respectable qui pratique du beau football, mais l’USMA a montré de meilleures dispositions et mériterait de passer au prochain tour
Brièvement également, Ouro Koura Tchagara, le coach de l’ASCK, dira que ses joueurs ont été embêtés par la fraîcheur du climat qu’il fait à Sétif. Revenant sur la défaite concédée à domicile au match « aller », il dira que son équipe a concédé deux buts sur des erreurs défensives. Des erreurs qu’il espère corriger afin qu’elles ne se reproduisent plus à l’avenir. Il terminera en disant que si le stade du 08 mai 45 constitue un terrain neutre pour l’USMA, celui de Kégué à Lomé l’a été tout autant pour eux.

LE POINT SUR L'ADVERSAIRE
Sans être un foudre de guerre, l’ASCK est tout de même une formation qui pratique un football acceptable. Beaucoup d’engagement, quelques individualités aux qualités techniques certaines, mais aussi de la naïveté dans le jeu due probablement à un manque d’expérience dans la compétition de cette jeune équipe.
Au match « aller », les togolais se sont distingués par leur proportion à tirer de loin et dans toutes les positions. Une donnée à ne pas négliger et qui nécessite de la vigilance et de la concentration de la part des Rouge et Noir.

LE GROUPE TOGOLAIS
Arrivés hier, vendredi, à Sétif, 19 joueurs composent le groupe dirigé par l’entraîneur Ouro Koura Tchagara. Un groupe qui ne devrait pas être très différent de celui de la première manche jouée au stade de Kégué et qui sera composé de :.
Ouro Gneni, Papoussie, Bode, Ouro Wetchire, Ouro Djeri, Gnagnini, Issaka, Holete, Ouro Ayeva, Atisso Kodjo, Mani, Abalo, Amekoudi, Gbadoegan, Agbeto, Kloukpo, Akoro, Moukaïla

HISTOIRE
USMA et ASC Kara se sont rencontrées pour la première fois le 9 octobre dernier, à Lomé. Les usmistes se sont imposés sur le score de 2 à 0 et mènent donc au nombre de victoire dans les confrontations avec les togolais de l’ASCK

Les retrouvailles avec la compétition africaine ont été plutôt heureuses, puisque l’USMA est parvenue à revenir avec la victoire de son déplacement à Lomé. Un succès qui lui ouvre grand ouvert les portes au play-off, même s’il reste une manche retour à disputer à Sétif.