lundi, 27 mai 2019 16:58

CSC 1 – 3 USMA : au bout du suspense, l’USMA sacrée champion d’Algérie Spécial

Écrit par Mustapha Tidadini
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Vainqueurs à Constantine lors de la dernière journée (3-1), Abderrahmane Meziane et ses coéquipiers ont remporté sur le fil un épique duel à distance contre la JSK pour s’adjuger le huitième titre de champion d’Algérie de l’histoire du Club.

Il aura donc fallu attendre jusqu'à la 30e et dernière journée pour que la Ligue 1 livre enfin son verdict. Les usmistes sont finalement parvenus à préserver leur petit point d’avance sur le dauphin kabyle. Un succès qui permet à l’USMA d'inscrire son nom au palmarès du championnat d'Algérie pour la huitième fois de son histoire, la troisième fois depuis l’avènement du professionnalisme.

Il aura fallu un finish comme cela pour couronner un championnat très serré, notamment dans sa deuxième partie.
Par sa dramaturgie, ce dimanche, à l'heure des tarawih, est devenu excitant, haletant, insoutenable, presque irrespirable. Difficile de ne pas avoir quatre yeux et deux écrans pour le vivre pleinement, au gré des péripéties de deux équipes qui se livraient un duel à distance.

Le tableau était très clair : l’USMA avait besoin d'une victoire à Constantine pour devenir champion et rester devant la JSK, qui accueillait Bordj Bou Arreridj.

Alors quand l'attaquant Belkacemi a égalisé pour les clubistes (34’) répondant au but de Meziane (32’), ce n'est pas à Constantine, mais à Tizi Ouzou que les décibels ont raisonné.

À ce stade de la soirée, les positions des deux équipes restaient inchangées. L'ouverture du score par Hamroune à Tizi Ouzou, sur penalty (38’), a fait basculer le moment dans une grande incertitude chez les supporters usmistes, mais personne n'a vraiment eu le temps de reprendre ses esprits. Car une fraction de secondes plus tard, Prince Ibara redonnait l’avantage à son équipe (39’) à la conclusion d'un contre ultra rapide et d’une passe lumineuse d’Ellafi, déjà passeur décisif sur le premier but usmiste, éteignant, soudain, le feu qui commençait à embraser le stade du 1er novembre. Les canaris n’auront été champions que durant une minute… entre le but de Hamroune (38’) et celui d’Ibara (39’).

Devant des constantinois en roue libre et amoindris par quelques absences de marque, les usmistes n’ont pas raté la dernière marche. Prenant le match à bras le corps, les coéquipiers d’Ellafi se sont rués sur le camp adverse dès le coup d’envoi donné. Les usmistes ratent quelques bonnes occasions d’ouvrir la marque avant que Meziane, bien servi par Ellafi, ne donne l’avantage à son équipe. La joie des supporters usmistes est de courte durée puisque Belkacemi profite d’une interception ratée de Koudri pour contrôler le ballon dans les six mètres et remettre les pendules à l’heure (34’). Sous la pression des kabyles, qui n’avaient qu’un point de retard avant cette dernière journée, les Rouge et Noir ont rapidement appris l’ouverture du score des canaris contre Bordj Bou Arreridj (38’). Un but qui les éloignait du huitième titre de leur histoire. Mais l’USMA n’a pas eu le temps de douter. Dans la minute qui a suivi l’ouverture du score à Tizi Ouzou, Prince Ibara, parfaitement servi par Ellafi, ouvre son pied droit et bat le gardien Limane (39’). La mi-temps intervient sur ce maigre mais ô combien précieux avantage de l’USMA sur le CSC (2-1).

De retour sur le terrain, Denis Lavagne procède à deux changements qui vont donner plus d’assise à son équipe. Le congolais Bahamboula, entré à la place de Zaâlani, gène sérieusement le milieu de terrain usmiste et distille de bons ballons à ses attaquants. Les clubistes constantinois font illusion pendant quelques minutes mais l’USMA n’avait point l’intention de lâcher sa victoire.

Au stade du 1er novembre de Tizi Ouzou, Belgherbi double la mise pour son équipe (54’). Un but qui ne servira à rien puisque, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, Meftah catapulte le ballon de la tête, à la suite d’un corner tiré par Benmoussa (85’), et scelle le succès usmiste devant des supporters en folie.

 

Feuille de match 30ème journée du championnat de L1 – 2018-2019 : CSC - USMA : 1 - 3

Lieu : stade du Chahid Mohamed Hamlaoui (OPOW) - Constantine

Affluence : nombreuse

Temps : pluvieux

Pelouse : grasse mais praticable

Arbitre : Mohamed Saïdi – 1er assistant : Ali Hadj Saïd – 2ème assistant : Zakaria Miraoui – 4ème arbitre : Houssam Benyahia

Buts : Meziane (32’) – Ibara (39’) – Meftah (85’) pour l’USMA ; Belkacemi (34’) pour le CSC

Avertissements : Koudri (37’)  - Ibara (39’) – Meftah (85’) pour l’USMA 

Expulsion : aucune 

USMA : Mansouri – Meftah, Benmoussa, Benyahia, Cherifi – Benkhemassa, Koudri, Benguit – Ibara (Zouari 61’), Ellafi (Belarbi 81’), Meziane (Ardji 90’)

Remplaçants : Berrefane – Haddouche – Hamra, El Orfi

Entraineur : Lamine Kebir

CSC : Limane (Osmani 45’+2) – Zaâlani (Bahamboula 46’), Aroussi, Benayada, Bouchriha – Yettou, Benkouider, Beldjilali (Aïchi 78’)  – Belkacemi, Abid, Djaâbout 

Entraineur : Denis Lavagne

 

 

Lu 335 fois Dernière modification le mardi, 28 mai 2019 09:33
Plus dans cette catégorie : « USMA 1 – 1 MCO : l’adieu au titre ?

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.