samedi, 05 janvier 2019 11:52

Avec la bénédiction de l'arbitre...

Écrit par Sid Ali Lakhfif, Rue Bologhine, Alger Casbah...
Évaluer cet élément
(2 Votes)

L’arbitre Boukhalfiste, cet homme en noir et son assistant Hallami le rêveur, ont mis leur grain de sel hier à Tadjenanet en accordant un but entaché d’un hors-jeu ibâabâa. Il y avait non pas un mais trois, voire quatre joueurs du DRBT en nette position off side sur la ligne de buts de Berrefane.

Koptane Chita a beau réclamer cette irrégularité criarde, mais le referee et son linesman campèrent sur leur décision idiote. Le Difâa n’avait nul besoin de ce coup de pouce inespéré mais le match est déjà faussé. Quoi qu’il en soit, Mister Hakoum devrait transmettre un rapport salé-poivré, ainsi que la séquence vidéo à la FAF qui devrait radier ce trio guignolesque. Ce comportement scandaleux s’appelle aussi la violence dans les stades. Imaginons une seconde si le Difâa Tadjenaneti avait encaissé un tel but ? C’est le feu aux poudres … Ya larbite, lahla yakhlaf âalik ya ouahed ribou…


La déception et la tristesse pouvaient se lire sur le visage du millier de fans Usmistes ayant fait le déplacement jusqu’à Tadjenanet, bravant le froid et les quelques 300 km séparant les deux villes en 4 heures de trajet routier. Malgré cette amère défaite due à une erreur monumentale d’appréciation arbitrale criarde, les supporters ont, en fin de rencontre, applaudi leur équipe. Bravo pour la sportivité et le soutien ! Une équipe décimée par les nombreuses absences pour blessures (Zemma, Mansouri, Yaya, Meftah, Koudri, Benmoussa même si ce dernier était sur le banc des remplaçants), suspension (Bouderbal), énigmatiques (Chafai, Benchâa), remise en forme (Zouari). Donc, l’entraîneur Thierry Froger appréhendait beaucoup ces défections et savait que cela serait compliqué d’aligner un onze compétitif pour les raisons évoquées plus haut et plus bas… L’arbitre fait le zouave…

Les retombées de la programmation démentielle de la Rabita el mahboula, de la convocation de pas moins de 5 joueurs + Benhamouda par le nakhib el watani pour un simple match gala chez ses potes qataris, voyage en touristes ou tous risques, ont perturbé la préparation habituelle de l’équipe et chamboulé les plans de coach Froger. Pas de repos durant la trêve. Une irrégularité chronique obligeant le staff technique à gérer le match du jour (coupe ou chompiouna), avec les moyens du bord et les tchu vas tchu viens du mercato chetoui. Froger a plus que jamais besoin d’un axial excentré gauche et d’un défenseur mihouari yamine de métier dans son échiquier, même si certains joueurs actuels peuvent suppléer ou dépanner dans la charnière centrale et les couloirs. Mister Hakoum, le DG du club, est conscient des éléments à recruter car il ne reste que 10 jours avant la fermeture de cette période de transferts. Le compte à rebours a déjà commencé… Match fantaisiste à huis clos hors date FIFA, pfff…

En tout état de cause, la défaite subie à Tadjenanet n’est pas une fin en soi. Nous n’en sommes qu’à la première journée de la phase retour et il n’est pas encore trop tard pour rectifier le tir durant les 14 restantes. Aucun club ne nous fait de la pression comme l’écrivent les scribouillards supporters zélés dans leur jargon périmé. Au contraire, cela va stimuler Benguit et consorts pour renouer avec les victoires dès ce mardi à Santoggi face aux Nasriates, si le match est toutefois maintenu. Le NAHD devant se déplacer à Tounès pour disputer son match de coupe CAF face aux libyens de Benghazi, reste donc à confirmer. Sinon, les poulains de coach Froger et Ouled El Bahdja seront prêts à recevoir leurs hôtes où la victoire devient impérative. C’est dans leurs cordes, il faut juste y croire pour faire plaisir au fidèle public de l’USMA. La victoire sera plus belle et la fête toujours en Rouge & Noir, zkara… Chompiouna n’challah fi Bologhine…


Nota : Amar Bouzouar, l’urluberlu de la radio locale Mila, commentateur primitif chauvin sur tous les bords avec son charabia radiophonique, a constaté le hors-jeu flagrant et a cru que le but tadjenaneti n’a pas été validé. Il s’en est aperçu lors de la deuxième méton rectifiant le score au profit de Boukhfafa, oops, DRBT. Comme quoi, tout le monde a vu le tassaloul sauf le referee et son adjoint lad'hass…


Hé ho Kazouni, querelle byzantine, sebbane, puis bougnia ardakh ardakh entre bourdjila khalti Aldjia et le préparatour physique-chimie khalti Kheira. Tout va bien chez la mahlabat el fakakir du Miloud bouffeuse de pétro-dinars 100 milliards/saison… Drahem el baylak…


Lyoma affaire Dolma krombit + chlada chiflor + tarte aux pommes… Miam, slurp… 

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Sid-Ali Lakhfif, Rue Bologhine, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite… 

Alger, 5 Janvier 2019

 

Lu 1050 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.