jeudi, 08 novembre 2018 18:53

Les croustis du jeudi... Spécial

Écrit par Larbi Kebaïli
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Bologhine, la hantise des Kabylois…
Dans un communiqué bizzaroïde publié hier sur le site zâama officiel des Kanaris kui-kui, Bunny zrodiya tiens à exprimer ses salameks aux merveilleux supporters de l’USMA, bla bla bla. Ow, de la pommade ? La bouliga ?

Matkhafch ya nems ! A l’USMA, il n’y a pas d’esprit parachuté yal mèreg, sauf dans ton crâne rasé de gargotier qui a besoin d’une camisole de force et d’une chambre capitonnée, au cas où tu te cognerais ta pôvre sentoha d’Elmer à défaut d’Homer (Simpson). Il y a juste l’esprit, le syndrome de Bologhine qui te hantera . Les fans de la Jiyaska, tout comme ceux des autres formations, sont nos invités que nous respectons et recevrons correctement dans la pure tradition Usmiste, que nous souhaitons réciproque. Le meilleur accueil leur sera réservé dans la tribune séparée prévue à cet effet. Les Braidjia, les Tadjenanetis, les M’lilanais, les Crabes peuvent en témoigner après être repartis avec le tarif habituel de Santoggi, perdants mais contents. Al hassone… L’USMA hadara w anaqa…

Quant au castor de Fort National, il n’est pas le bienvenu en raison de son comportement inélégant, provocateur, haineux, revanchard, scandaleux, insensé, misérable, à l’encontre de Hakoum Serrar et de l’USMA alors qu’il est tenu par l’obligation de réserve en tant qu’homme public mais dangereux sur les plateaux tv. Il devrait aller au bled cueillir des pâquerettes ou garder les moutons de Panurge. Il pourra suivre le match à la télé et ses relais merdiatiques pourront lui rédiger samedi dans leurs différents canaux ou caniveaux, un résumé sur mesures de la défaite de son équipe. A partir du coup d’envoi, ce sera du chacun pour soi et y’aura pas de cadeau. Les joueurs feront leur match sur le terrain, le Virage Electric Orchestra dans les tribunes, fera le spectacle comme lui seul sait le faire. En fin de match, on se fera des bousboussades et on vous offrira une collation. La victoire ne sera que plus belle et savoureuse pour clouer le bec aux fossoyeurs d’une certaine presse clubarde, aplat-ventriste, méprisante, en lorgnant le tableau d’affichage et celui du classement… L’USMA madrassa w ihtirafiya…


Les faux-calculs de Chrif Boycott…
Après le report de la rencontre USMA-Jiyaska du 3 puis au 5 puis au 6 puis finalement au 9 Novembre, les Zouaoua ont rendu un énorme service à Thierry Froger puisqu’il ne bénéficie pas d’une journée mais de 3 voire 4 journées supplémentaires de repos et de récupération pour quelques joueurs se remettant progressivement de leurs ennuis de santé. L’effectif est donc au complet et le staff technique n’a que l’embarras du choix pour composer sa short-list. Que demande le peuple ? Par contre, les kanaris kui-kui restent sur trois bonnes semaines sans le moindre match disputé. Mais bon, on verra bien s’ils auront assez de jus dans leurs jambettes bdjalate demain vendredi à Santoggi. Ah, le club de Sidi Valoua jouera face au NAHD mardi prochain. Au fait, c’est un jour ouvrable, el ghachi ikhadmen, mais Boumdouwar acceptera volontiers d’avancer le match à samedi pour le gargotier du village. A ses heures creuses, il pourra gambader dans le pré, vendre des beignets ou refuser de jouer un mardi où tout est permis… Vive le boycott…


Flagrants délires de presse…
Comme à leurs sales habitudes, les canards habituels dial zigouates (hacha braka) ne cessent de balancer leur fiel sur leurs feuilles de propagande et tirent au juché sur tout ce qui est anti-Bousninate, dont ils ont en fait leur protégé, leur chouchou, leur fou du roi, leur dindou de la farce. Le nouveau bouffon du Jorjra pourra faire son déballage aux scribouillards en pleurnichant. Inutile de s’étaler, le lectorat Usmiste et autres avérés connaissent par cœur les titres et sous-titres avant chaque parution. Baba Salem, dans son « Parlonzon (Seul contre tous d’hier) » d’un autre tabloïd plus ou moins modéré (Darbiby), écrit que le blédard khalti Chrifa a mis du pognon de sa poche pour renflouer les caisses du club. Erreur de nuance puisqu’il faut comprendre par-là qu’il remplit sa poche avec le pognon du club. Ce chawarmiste de gare routière n’a pas mis un seul doro de sa boursette trouée puisque c’est l’argent des sponsors qui est dépensé, dilapidé entre les voyages en Allemagne, à Dubai, Paris la nuit et Tizizou via la capitale. Ce n’est pas un mécène, c’est un aventurier, non, un aventuriste impulsif venu comme certains autres prézidons, faire du bizness et autre trafic d’influence sur le dos du club. Projets ? Quels projets ? Un centre de formation amechtoh, une gargota mcherchma et une superette de proximité… Le gargotier devenu marchand de rêves…


Après la valse et la samba, la rumba des entraîneurs…
C’était dans l’air du temps de Ninoh Ritchoh. Il n’y a pas un jour où un coach ne lâche son poste ou se fait démissionner zâama à l’amiable. C’est le cas de Dziri le kid qui en a ras-le-bol, y’en a marre, y’en a marre (le refrain du kop usmiste), a décidé de rendre le tablier, marre de faire la popote dans la kouzina du 20/8 sans le moindre égard des dirigeants frites-hommelette. Abandonné, il n’a pas tardé à rejoindre son pote Farouk Belkaid manager des Braidjias. Kima Allik au CRB, il déclare « 3adjebni machrou3 » dial Condor où il attend son pack d’électro-ménager de bienvenue. Al mouhime, il remplace au pied levé Noguez el hit remercié, gracias, non pas gracié. Le spagniouli devra draguer un autre club sinon retour au pays de Don Quichotte de la Mancha… ¿ Habla español ?...

Chez les Clubistes de Konsontinah, Abdelgader le basané, las de pédaler dans le yaourt, quitte par une porte dérobée le stade Hamlaoui. Les matchs se ressemblent mais les résultats ne suivent pas. Le CSC voudrait le tounsi Benzarti ou le maghribi Badou el harrab. A défaut, Da Mazian l’oursou. Le NAHD lorgne du côté d’Ain M’lilan afin de débaucher Adjali qui ne demande pas mieux de rentrer à Loussandi voir ses potes et ses proches. On a même vu rôder fel kouzina Henkoucha le blagueur mâaskri. Bouakkaza n’a pas fait mieux que Boukellal à Tadjenanet puisqu’il a calé face aux M’lilanais N&R. C’est notre ami Haddou Moulay qui répond aux micros baladeurs des journaleux… Un coach ça va, trois coachs bonjour les dégâts…

Au CRB, sans entraîneur en chef, Allik veut ramener Amrani qui le connait assez bien pour avoir drivé durant les années 90’ l’USMA, ou alors ce sera le retour de Cherif el Ouezza, sinon Bijouta comme roue de secours.Taoussi est lui aussi dans la ligne de mire de Hmimar qui ne lui pardonne pas son ratage en LDC. Hassan torero veut récupérer Madouino orangina pulpo actuellement chez les Mobistes en panne sèche. Pas de zit zitoune. Hmimcha chassé de l’OM sans gagner aucun match à Médéa est remplacé par Rouabah. Ainsi va la vie des ontrineurs… Yerbah Rabah…


Hé ho Kazouni, demain ce sera une rechta-poulet algéroise à défaut d’un couscous-mouton aux 7 légumes… Aya, c’est les Usmistes qui régalent…

Aya, tchao ya Sghar… Tah-ya Za-za-yer…

Larbi Kebaili, Rue de l’Hydre, Alger Casbah…

NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…

Alger, 8 Novembre 2018

Lu 108 fois
Plus dans cette catégorie : « Révoltant ! Le désamour ! »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.