Prochain match

Ligue 1 Mobilis J1 26/08/17 - 21:00

Dernier match

USMA
Caps Utd

Classement - Ligue 1 Mobilis

13e
0
0
0
0
Points
Victoires
Nuls
Défaites

Mardi, 18 Juillet 2017 15:44

Interlude… (Soul to soul)…

Écrit par  Sadek Mehadjbi, Rue Dupuch, Cadix, Alger Soustara…
Évaluez cet article
(0 votes)
Interlude… (Soul to soul)…

USMA got talent – Pleins feux sur la prospection de jeunes talents…
La direction de l’USMAlger ne chôme pas et est d’ailleurs en plein boum en ce mois de Juillet caniculaire puisqu’elle organise, depuis le 11 de ce mois, au stade Omar Hamadi de Santogi sous la houlette du tandem Mekhazni-Aksouh, une revue sélective de jeunes surdoués. Ce n’est pas la première fois car la tradition se perpétue chez l’Itihad el Bahdja. Plus de 800 ados de la catégorie U14, U20, U21 sont venus des quatre coins du bled nous montrer et démontrer ce qu’ils ont dans les tripes, balle au pied, avec une folle envie d’endosser le maillot Rouge & Noir…

Ils pétillaient de joie rien qu’à revoir un Bengrina ou un Ziri Hammar évoluer sur la bella pelouza tartonnée de Bologhine. Le duo technique superviseur devra dégager à la fin des tests de sélection, quelques 20/25 éléments susceptibles de faire partie de l’effectif usmiste la prochaine saison, chacun en sa catégorie. Les places seront chères certes, mais l’USMA, ne donnera la chance qu’aux seuls éléments méritants selon des critères bien définis. Les noms ne sont pas communiqués au staff évaluateur mais juste des numéros qu’il faudrait ensuite choisir après plusieurs tests. Makayane ni piston ni sidi zekri. Mais au fait, quels sont les clubs de la L1 qui font la prospection à la manière de la locomotive USMA ? Zé-ro… Aya, bon vent li jounesse… (Aretha Franklin, Respect)…

Presse dial kasse-krôte… Les médias zâama lourds, radio, télé et presse écrite à l’envers et en verlan ont zappé et font du zapping, car ils ont raté une belle opportunité de porter à l’attention des puristes et autres cet important événement de prospection de jeunes talents à l’USMA, un sujet fort intéressant. Mais qu’a donc fait le nouveau coopérant bouchoucha de la farineuse aperçu au Marrakech du Rire ? Al hassone. Les clubards de journaleux qui nous rasent et nous barbent à longueur de papier ouaoua salissant nos mains, auraient pu nous faire un publi-reportage écrit, parlé ou filmé. Que nenni, on préfère faire du remplissage de colonnes, du bourrage de crânes avec des articles insignifiants sinon des commentaires artificiels. Ils adorent surtout les potins et les ragots. On meuble les plateaux télé khorti dans des discussions stériles où tout le monde parle en même temps. Radio Jbiber et radio Aïchoucha n’invitent derrière la vitre « on air » que leurs potes habituels. Chez les bonimenteurs de Heffaf TV, on ne pense qu’à la boulimie en se faisant inviter chez des joueurs ciblés, briefés, selon leur salaire bien garni, surtout durant le mois de Ramdane. Le ftor est assuré et Hamzizou choisit lui-même son menu où les produits de la mer sont exigés. Globe-trotter de Constantine à Oran en passant par al Aâssima, le Moh smina lamkacher n’arrive plus à boutonner sa veste, en brisant l’intimité de leurs hôtes. Quel professionnalisme… Charr ya charr… (Fats Domino, Blueberry Hill)…

CAF – Le Maroc maître de céans… Rabat, la capitale maghribia voisine abritera un colloque et divers ateliers les 18-19 de ce mois en cours où il sera question, parmi tant d’autres, du nouveau cahier de charges pour l’organisation de la CAN 2019. Le Cameroun de Issawa Hayatoutou risque de se désister ou se retirer carrément de la course. Il y aura d’autres critères car la prochaine compétition verra un nouveau format. Par exemple, il y aura 24 nations et pas moins de 6 stades seront exigés pour le pays organisateur. Oui, on a pensé à jumeler deux pays mais c’est la candidature marocaine qui sera vraisemblablement retenue. Elle tient la route et l'autoroute. Faouzi Lakjâa, le prézidon de la FRMF, fraîchement installé à la CAF en balayant Hadj Farina, veille au grain…

En pleine mutation, le royaume chérifien possède justement 6 grands stades modernes, aux normes FIFA. Casablanca, Rabat, Agadir, Marrakech, Fès et Tanja. Ces infrastructures sportives sont récentes sauf peut-être le stade Mohamed V de Dar El-Beida mais il a subit dernièrement un lifting. En 2018, Tétouan réceptionnera son nouveau bijou. Le réseau routier est bon, l’hôtellerie rien à dire puisque le Maroc peut se targuer d’être une terre d’accueil et de tourisme. Le pôvre Zatchou sur place à Rabat avec une « délégation de 3 personnes », a déclaré récemment que la FAF va déposer sa candidature en cas de retrait du Cameroun. Bien sûr, c’est légitime mais ce serait peine perdue avec nos maigres infrastructures. Je sais, on va encore nous sortir l’histoire des trois nouveaux stades toujours inachevés pourtant les travaux ont été entamées depuis la nuit des temps… Qui sème le vent, récolte la tempête… (James Brown, There was a time)…

PS : Le 29 Juillet prochain, le magnifique stade de Tanger abritera la rencontre PSG-Monaco en super coupe ou trophée des champions. Le même stade a vu dimanche 16 Juillet une joute amicale entre l’OMarseille et Fenerbahce. Excusez du peu…

Jiyaska – Le feuilleton de l’été IOR a déjà commencé à Tikjdida… Zdimouh khali Mouh a pris la tangente en allant se réfugier à Pèris, fuyant la triplette Asla-Farhani-Radaouni complètement furax. Les joueurs refusent de rejoindre le reste de l’équipe pour la reprise du feuilleton IOR, oops, du regroupement d’été. M’choumrine car sans salaire depuis 7 mois kima el poupia dial Boulaouidat parti au Mihala, ils ne savent plus à quel saint se vouer, pourtant kayane Sidi Baloua. Le duo imposé par la rue, Timoucha et son adjoint Ouardoucha commencent déjà à râler car cet imprévu risque zâama de perturber leur groupe. Yato et khalti Aldjia n’ont pas été solidaires avec leurs coéquipiers algérois. Bizarre ! Les prochains jours risquent d’être sans nul doute, houleux…

La barbiche champêtre tentera de glaner, plutôt soutirer quelques milliards chez sahbo Bouzlilef le promoteur de Levaloua Biriri. Dépité, l’entrepreneur en a marre de casquer alors que le prézidon du club le plus endetté de la L1 n’a pas mis le moindre sou de sa poche. Il doit sûrement avoir des oursins dans ses poches matqobine. A Tikjdida, les ontrineurs et les joueurs sont unanimes pour dire qu’ils disposent de toutes « les commodités ». Kayane koulech : télé et chaînes sat cryptées dans les chambres, wifi partout, la clim, room service, resto à la carte, continental breakfast, lobby, salles de jeux et couétéra. De quoi s’ennuyer à cent sous l’heure durant ce stage dans ce pensionnat. Ne manquent que les pitres… Dur, dur lorsque l’argent vient à manquer… (Otis Reeding, I’ve been loving you too long)…

Lik lik la Ligue – Domiciliation tay tay… Paul Put souhaite recevoir au khamsa jouilia lors de la prochaine saison car ses poulains semblent s’y plaire et jouent mieux sur l’aire de surface gazonnée, en plus d’un public remplissant facilement les travées du stade. Le Paradou ya Hydrati veut également être domicilié au temple olympique alors que son public est estimé à une petite chambrée, donc le stade sera pratiquement vide et pas rentable pour l’OCO. Seulement, le prince des ténèbres veut réserver l’enceinte du 5/7 uniquement aux derbies algérois, le PAC nouveau promu y compris. Saha ya sidi…

Le fumeur d’Afreuses avait tantôt martelé, rappelons-le, que tous les clubs ne changeront pas de domiciliation en cours de saison. Les habitués sont le Molodia, les Clubistes de Constantine et les Hamraoua du MCO. Non, Batna en L2 se débrouillera pour Seffouhi ou ailleurs. A la limite, ça passe. Mais récemment, le bouffeur de gambas dial tiyou vient de déclarer que lui seul, peut décider de délocaliser zâama les grands matchs au 5 Juillet, Blida Tchaker ou ailleurs. Donc, si l’USMA reçoit par exemple Stéf, ce sera fi Dar Chrâa mais l’Entente, elle, recevra les Usmistes aux 8/5. On veut d’ores et déjà désigner le futur champion… Selak’ha ya Ammar…

Justema, le sieur Bakragio a signifié au Miloudiat el Mazombi qu’il élira domicile à Santogi. D’abord, l’EMCIA n’a pas encore fait la demande à la direction de l’USMA qui peut refuser car, il semblerait que le PACo Ramdane voudrait évoluer à Bologhine pour déserter le stade communal de Dar El Beida. Donc, il n’y aura pas de place pour tout le monde puisqu’il faut ajouter les petites catégories et la réserve de l’USMA, l’OMSE et d’autres clubs qui s’entraînent et occupent l’aire saintegénoise du matin au soir. Alors le club de la mahlaba devrait aller trouver un autre stade où jouer. Dâawa rahi kompli, cinima Nedjma. Mais kayane Cerdan, Ben Rouila, Gorias, Mingasson, Kli3â, Zradla, la Marine, la Casida, Cité Perez, Drâa Diss, Barreaux Rouges, Schiaffino ou Skafino, Bazéta, Boufrizi, Djbel Koukou et partout ailleurs… Allah ghaleb (coucou Courbis)… (Brenton Wood, Gimme little sign)…

Tah-ya Za-za-yer… Aya tchao ya Sghar… Bonne lecture et bonne écoute… Chrit bombe glacée dial psatache. Oh hayla, miam, slurp...

Sadek Mehadjbi, Rue Dupuch, Cadix, Alger Soustara…


NDLR : Toute ressemblance avec des personnages ou des situations existants ou ayant existé serait purement fortuite…
Dernière modification le Mardi, 18 Juillet 2017 15:48

Laissez un commentaire

Assurez vous de remplir les (*) champs obligatoires.

Vous êtes libre de vous exprimer, mais on ne pourra accepter certains mots grossiers et seront remplacés par des '*'. Merci de votre compréhension!

Éditorial

  • 1
  • 2

L’USMA a 80 ans

Au commencement était le 5 juillet 1937…Mai 1937, rue Salluste ou zenket dar el-Khal (rue de la maison du...

Admin-site 03 Juil 2017 Clics:1816

Lire la suite

L’USMA aux quarts de tour…

Saha ftorkom yal khaoua…Je ne refais pas le match mais USMA-Zamalek au khamsa jouilia fut un bon match,...

Admin-site 23 Jui 2017 Clics:1126

Lire la suite

Derniers Commentaires