mercredi, 09 juillet 2008 15:52

Stade Omar Hamadi

Écrit par Samir Dj.
Évaluer cet élément
(81 Votes)

 

'' Ô Bologhine, Nous venons à toi munis de tambours et des drapeaux, …'' ce refrain scandé par les supporters usmistes qui personnifie le lieu de leur rencontre, lieu de partage des joies et des peines mais aussi des gloires et des victoires de leur club chéri, tel un temple, regroupant ses adeptes, cet espace est devenu mythique pour les fans de l'USMA.

Son emplacement limitrophe entre les communes de Bologhine (Ex Saint Eugène) et Bab-El-Oued, lui donne l'avantage de dominer une superbe baie surplombée par le promontoire du quartier de Z'ghara et de la basilique de Notre Dame d'Afrique.

Cette localité, très prisée pour sa beauté depuis l'époque Ottomane et où étaient localisées des résidences d'été de Deys ainsi que certaines représentations diplomatiques telles que les consulats de France, Belgique, Angleterre et États-Unis, passa au rang de commune à l'époque coloniale et ce à la date du 14 septembre 1870 où elle fût baptisée sous le nom de Saint Eugène en hommage au comte Eugène Guyot, directeur civil d'Alger de 1839 à 1844 et qui donna aussi son nom a la ville de Guyotville (aujourd'hui Ain-Benian).

Le stade communal de Saint Eugène fût construit en 1935, son architecture faisait de lui l'un des plus beaux stades de son époque, il était construit au départ avec 2 tribunes latérales et une salle des fêtes.

L'Association Sportive Saint Eugènoise ASSE crée le 01 janvier 1908 recevait ses adversaires sur la pelouse du stade communal dont elle avait la priorité, le Mouloudia Club d'Alger (MCA) et l'Olympique Musulmane de Saint-Eugène devaient se contenter des quelques créneaux que lui laissait l'équipe pied-noire qui était bien sur favorisée par l'administration coloniale.

De grands joueurs ont eu à fouler la pelouse du stade de Saint Eugène, on citera à cet effet l'armada du grand stade de Reims des Kopa, Piantoni, Glowaski, Jonquet, Panverne et autres Colonna.

 En dehors du football, le stade de Saint Eugène a eu à acceuillir des compétitions de différentes disciplines telles que : le Stock Car (course de voiture), le Handball à onze, le Moto-Ball ainsi que des activités extra sportives telles que des projections de cinéma en plein air.

En 1957 la troisième tribune sera construite, composée de deux tribunes superposées du coté sud, arquées et reliant les deux tribunes originelles, cette nouvelle tribune donnera un aspect moderne au stade municipal.

Après l'indépendance de l'Algérie en 1962 le stade de Saint Eugène prendra le nom de Bologhine, nouvelle appellation de la commune de Saint Eugène.

La tribune supérieure du stade fût sérieusement endommagée au niveau des piliers lors du séisme de 1981 qui a ravagé la ville d'El-Asnam (actuellement Chlef) et elle est restée depuis interdite d'accès au public et finit - après d'interminables travaux- par être démolie en 2003.

En 1998, le stade de Bologhine prit le nom de feu-Omar Hamadi, ancien dirigeant du club et révolutionnaire de la première heure (il fut condamné à mort pendant la guerre de libération nationale) et qui a été tragiquement assassiné avec ses deux fils à Bouzareah (Alger) par un groupe terroriste en 1995.

En 2000, une nouvelle tribune fût construite afin d'élargir la capacité d'accueil du stade, qui passa ainsi de 12 000 à 17 500 spectateurs, l'USMAlger le club qui détient la concession du stade jusqu'en 2009 a également investi dans la mise en place d'infrastructures nécessaires à la récupération et à l'entraînement des joueurs : sauna, salle de sport, et restaurant.

Lu 77060 fois Dernière modification le samedi, 04 août 2018 11:07
Plus dans cette catégorie : « Présentation